UAP-Blog.com

Mise en garde

Avant de poursuivre sur ce site, il est essentiel de commencer par la Page Sceptique.

Introduction

Ce blog parle des UAP, acronyme anglais pour Unidentified Aerial Phenomena, ou phénomènes aériens non identifiés. Cette nouvelle terminologie a remplacé le traditionnel UFO chez les militaires, appellation trop typée, rentrée depuis longtemps dans le langage mainstream, avec une connotation excessivement fantaisiste.

La question est, pourquoi utiliser un acronyme anglais ? Simplement car l’actualité marquante depuis 2017 vient essentiellement des USA.

Nous sommes en 2017 et au-delà…

En 2017, le commandant David Fravor révélait au monde à travers le New-York Times sa rencontre avec un objet connu dès lors sous le nom de tic-tac. Il affirme qu’une escadre de la NAVY, en 2004, a été confrontée à des UFOS lors d’exercices au-delà de la Cote Ouest.

Durant la même année, le New-York Time découvrait que des fonds alloués à l’armée pour l’étude des UAPS étaient encore consommés, et qu’un programme était toujours actif, malgré la conclusion du projet Blue-Book en 1973, affirmant qu’il n y a avait rien de particulier.

Luiz Elizando sort du bois, et se présente comme l’ancien directeur de l’AATIP, le fameux programme de recherche sur lesdits UAP. Au début le personnage suscite de nombreux doutes et interrogations; aujourd’hui, de nombreux documents rendus publiques à travers le processus de demandes d’information en vertu de la Freedom of Information Act ont été produits, qui démontrent que ce fameux programme AATIP existait bel et bien, que Luiz ELizando est aussi la personne qu’il prétend être.

D’autres témoins apparaissent. Sans tous les citer on trouve:

  • Chad Underwood, le pilote qui a filmé le tic-tac
  • Kevin Day, opérateur radar sur le Princeton
  • Gary Voorhis, technicien de l’aviation
  • L’ailière de David Fravor, qui reste anonyme mais témoigne dans Unidentified
  • Ryan Graves, pilote de FA/18, qui nous raconte en 2019 que des objets volaient toute la journée sans se poser

Un documentaire est produit « Unidentified: Inside America’s UFO Investigation » qui raconte la saga de cette aventure avec tous les protagonistes de l’affaire. Bien que montée à l’Américaine, cette série est “worth to see”. Les deux saisons ont été traduites en Français.

Le Departement Of Defense reconnait qu’il y a des objets non-identifiés, et contre toute attente, crée la Unidentified Aerial Phenomena Task Force afin d’étudier ces dossiers; on apprend également que le Japon crée une structure similaire et travaille avec les américains.

Nous sommes en 2021…

…et le soufflet le retombé. Les protagonistes ont mentis, ils ont gagnés suffisamment d’argent avec cette histoire montée de toute pièce, et leurs égos surdimensionnés ayant fait le buzz se sont calmés. Mick West en tête de son cortège de debunkers, a finalement prouvés que tout cela n’était que balivernes.

En toute logique, c’est exactement ce qui aurait du se passer. Et pourtant il y eu un changement de paradigme.

Des responsables politiques parlent, l’ancien directeur de la CIA, le sénateur Marc Rubbio, un ancien député assistant au Secrétaire de la Défense, tous parlent d’une même voix et sont interviewés pour dire la même chose: Le phénomène, bien qu’inexpliqué, est réel.

Dans le cadre d’un montage aussi improbable que politiquement incompréhensible, sous l’argument COVID-19, une loi signée par Donald Trump inclut un paragraphe en fin 2020, qui donne 180 jours au Departament Of Defense pour fournir un rapport sur les UAPS. Des sénateurs exigent en effet de savoir si ces choses présentent un risque pour les Etats-Unis.

Bien que ce rapport nous laisse sur notre faim, le gouvernement américain décide après plusieurs mois de tergiversation, de mettre en place une structure ayant pour but d’étudier ce sujet, l’UAPTF (UAP Task Force), et finalement, de la supprimer pour créer une structure plus ambitieuse encore, un véritable Bureau des OVNIS.

Mais il faut garder les pieds sur Terre…A ce jour, aucun élément n’a été produit pour prouver que le phénomène est bien réel, même s’il est correcte que différents interviews montrent des personnes éminentes (et très convaincues…) affirmer de la véracité de tout cela.

Je reconnais qu’entre 2017, où le Departement Of Defense prétendait ne pas connaitre Luiz Elizando, et affirmer qu’il n’était certainement pas un ancien employé, et 2021, un nombre considérable de choses a bien changé.

Il est évident que toutes ces personnes nous racontent leurs vérités.

Cela s’est il bien passé ainsi, ou alors faut il se diriger vers un modèle socio–psychologique du phénomène ovni ?