John Kirby, parle de la prochaine audition du Congrès sur les UAP

Le secrétaire de presse du Pentagone, John Kirby, parle de l’AOIMSG et de la prochaine audition du Congrès sur les ovnis

Toledo, le 10 mai 2022 – Tous droits de traduction réservés

Journaliste : Merci John, changeons un peu de sujet, la semaine prochaine, le Congrès va tenir la première audience sur les OVNI depuis 50 ans, et il devrait y avoir deux personnes du Pentagone qui vont témoigner. Pouvez-vous nous dire ce qu’il en est, et pouvez-vous nous dire ce qu’il en est du groupe de synchronisation de l’identification et de la gestion des objets aéroportés, connu aussi sous le nom de AOIMSG, et ce qu’il fait ?

John Kirby : Je n’ai pas de mise à jour pour vous sur le groupe UAP dont vous parlez, hum, nous travaillons toujours pour, hu, suffisamment staffer cette organisation et les mettre dans un rythme de croisière, mais je n’ai pas de mise à jour pour vous, et je n’ai pas pu entendre votre première question.

Journaliste : Donnez-moi un commentaire sur la semaine prochaine, le Congrès va tenir la première audience en 50 ans sur les OVNIs et les UAP. Je me demandais si vous pouviez juste commenter cela puisque deux personnes de l’armée américaine vont témoigner là-bas.

John Kirby : Non, nous attendons avec impatience l’occasion qui se présentera ici d’engager les membres du Congrès sur cette question très importante. Je ne vais pas devancer ce témoignage, mais nous sommes absolument engagés à être aussi transparents que possible avec le peuple américain et avec les membres du Congrès sur nos perspectives à ce sujet, et sur ce que nous allons essayer de faire pour nous assurer que nous avons un meilleur processus d’identification de ces phénomènes, euh, analyser cette information d’une manière plus proactive et coordonnée qu’elle ne l’a été dans le passé, et que nous faisons aussi ce que nous devons faire pour atténuer tout problème de sécurité car beaucoup de ces, euh, phénomènes, ont été cités dans les champs de tir, euh, et dans les environnements d’entraînement et donc nous sommes très préoccupés par la sécurité des vols, donc nous sommes impatients d’avoir l’opportunité de parler de cela au Congrès, je ne vais pas prendre de l’avance sur l’audience.

Journaliste : Le Pentagone s’inquiète-t-il du fait que ces objets pourraient être ceux d’un adversaire, comme la Chine ou la Russie ?

John Kirby : Je, euh, je n’ai pas d’opinion à ce sujet, euh, Howard, je veux dire que nous sommes, euh, il y a eu assez de, euh, d’observations, euh, en termes de, particulièrement en termes de champs d’entraînement, pour que nous ayons, nous pensons, des préoccupations légitimes concernant la sécurité des vols, euh, mais le département n’est pas arrivé à une conclusion sur ce que tous ces phénomènes sont, ce qu’ils représentent, c’est pourquoi nous mettons ce groupe en place, afin que nous puissions faire un meilleur travail de… collecter l’information, ça a été une sorte de manque dans le passé, les pilotes ici ou là voyant quelque chose, et les procédures de rapport n’ont pas été cohérentes, donc ce que nous essayons de faire avec ce groupe est de mettre en place un processus ici, et je sais que le processus n’est pas très divertissant à rapporter, et probablement pas très divertissant pour moi à en parler, mais c’est ce dont nous avons besoin, nous avons besoin d’un meilleur processus, c’est ce que ce groupe est en train de faire…

Note de Toledo

Ce que je VEUX savoir par-dessus-tout, c’est…

« Est-ce que l’Armée Américaine détecte, et enregistre factuellement dans ses systèmes, des engins volants qui présentent des caractéristiques de vol dépassant notre technologie ? »

Ça c’est la véritable question, des trucs qui sortiraient de la luneVénusJupiterdes lampions Chinois, des ballons Batman, etc.…

Peut-être cela sera t’il évoqué lors de cette audience publique ? On peut toujours rêver…

John Kirby, il va falloir te sortir les pousses du cul, le Congrès demande un peu plus que cela ;>) -> Mais à son actif, John, il a quand même fait des sacrés progrès, il est maintenant capable de parler des OVNIS sans se marrer.

Les questions (intelligentes…) que poserait John Greenewald, Jr. – The Black Vault

PREMIÈRE question : Malgré l’intérêt actuel, le processus #FOIA a révélé un effort concerté de plus de 5 décennies pour dissimuler la vérité, et cacher l’intérêt avéré de la CI et de l’armée pour le sujet UAP, alors qu’ils ont longtemps prétendu ne pas en avoir. Pourquoi le public a-t-il été trompé pendant si longtemps ?

Deuxième question : La publication expurgée du rapport classifié de l’UAP confirme que le grand public est tenu dans l’ignorance de détails qui ne révèleraient pas les capacités sensibles d’une technologie classifiée. S’il n’y a pas de preuve de l’existence d’une technologie ennemie, pourquoi continuer à cacher au public des détails aussi simples que les formes des OVNIs, qui pourraient aider les personnes extérieures au gouvernement dans leur quête scientifique pour résoudre le mystère ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.