The Black Vault : Un autre document de la CIA sur les OVNIs a disparu

Yet ANOTHER CIA UFO Document Goes Missing – The Black Vault

Depuis une vingtaine d’années, The Black Vault héberge des milliers de dossiers de la CIA relatifs aux ovnis et les diffuse au public. Au fil des ans, de nombreux cas de « révision obligatoire de la déclassification » ou MDR ont été déposés sur la base de ces dossiers spécifiques.

Ces demandes obligent la CIA à revenir sur ce qu’elle a publié précédemment et à réexaminer si des lignes, des paragraphes ou des pages précédemment expurgés peuvent être publiés. L’objectif est d’obtenir la levée de ces expurgations une fois pour toutes et la publication d’une plus grande partie du document pour que tout le monde puisse en prendre connaissance.

Bien que de nombreuses réussites aient été obtenues en déposant de tels dossiers sur des documents relatifs aux OVNIs (et sur d’autres sujets…), il y a maintenant une tendance avec la CIA lors du traitement des demandes de MDR de The Black Vault : ils perdent constamment leurs fichiers OVNIs et ne peuvent pas les examiner pour répondre correctement à la demande.

Les exemples passés incluent ceux relatés ici et ici. En voici un autre.

(L’article continue sous la vidéo…)

The Black Vault avait déposé une demande le 24 janvier 2019, pour l’examen de deux dossiers sur un communiqué de onze pages. Au sein des fonds de la CIA, le document est étiqueté sous le numéro CREST 0000015452 (dossier complet en bas de cet article).

La majeure partie de ce document est constituée de documents accessibles au public, provenant de deux entités de l’agence de presse Novosti / APN de l’ère soviétique. L’une a été publiée dans Soviet Life en 1968, tandis que l’autre a été publiée dans Moskovsky Komsomolets la même année. Tous deux avaient des points de vue différents sur la question des ovnis, et tous deux ont été diffusés en interne à la CIA.

Cependant, l’affaire MDR ne devait pas examiner ces deux articles de presse. Ils ont déjà été publiés dans leur intégralité, puisqu’il s’agit d’articles de presse accessibles au public. Ce qui était intéressant, c’était la lettre de deux pages qui les précédait :

Page 1

Page 2

Rédigé par une personne inconnue, avec une classification également inconnue, il comportait plusieurs paragraphes complets expurgés.

Lorsque des pages d’un document sont retenues en toto (dans leur intégralité), la CIA insère des pages telles que celles-ci. Cependant, le document dont il est question dans cet article ne comportait pas cette mention de la troisième pièce jointe et de sa dénégation complète. Par conséquent, tout chercheur qui n’aurait pas remarqué la référence caviardée à une troisième pièce jointe diffusée à l’origine en interne à la CIA pourrait facilement passer à côté.

L’intention était de faire examiner ces deux pages et de révéler les paragraphes censurés. En outre, une troisième pièce jointe a été incluse dans ce communiqué, avec une référence entièrement expurgée, et un nombre de pages entièrement retenues.

Cependant, ces pages retenues ne sont pas indiquées dans le numéro CREST, comme le sont généralement les pages entièrement retenues. Comme on peut le voir à droite, elles sont indiquées par un encart « Page Denied« , qui pourrait représenter une seule ou une centaine de pages retenues. Quelle que soit la troisième pièce jointe (la première et la deuxième étant les articles de presse), c’était un mystère lorsque le MDR a été déposé.

En fin de compte, ce sera toujours le cas. Le problème qui a fait surface une fois de plus, et qui a mis près de trois ans à se présenter, est que la CIA a « perdu » ce lot de documents, pièces jointes et autres, et n’a pas pu les examiner en vue d’une diffusion ultérieure.

Bien que ces documents aient plus de 50 ans, les histoires qu’ils racontent sont primordiales pour comprendre le problème des ovnis, quel qu’il soit. Ils révèlent l’état d’esprit qui règne sur le sujet, le secret qui l’entoure et, surtout, le mystère qui se cache derrière.

Mais lorsque de tels documents sont « perdus », une partie de la vérité l’est aussi. Par conséquent, le grand public continue de perdre des pièces du puzzle qui pourraient résoudre le mystère – et elles ont toutes disparu pour de bon.

Lettre de refus

Document entier

 DOC_0000015452 [11 Pages, 1MB]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.