UAP-BLOG – Analyse décembre 2021 .:

Ceci est la version extra-courte de mon analyse pour 2021 ; j’ai décidé de vous faire grâce de la version longue que je pensais présenter en vidéo, mais elle aurait fait dans les deux heures. Votre temps est précieux, le mien aussi.

Mais quelle année incroyable ! … En attendant le Big One !

De plus en plus de personnes font des déclarations, à commencer par les anciens présidents Bill Clinton & Barack Obama, des politiciens, des anciens responsables de la CIA, tous vous disent la même chose : Le phénomène est réel !

Alex Anne Dietrich s’est manifestée publiquement pour confirmer le témoignage de David Fravor. Cela fait partie des récits qui comptent, qu’on le veuille ou pas.

Plus le temps passe, plus l’affaire connue sous le nom des « Rencontres du Nimitz » prend consistance si l’on se base sur les témoignages.

Des scientifiques de premier plan, comme Avi Loeb, nous présentent des programmes d’études qui auraient fait hurler de rire le reste de la Terre voici 3 ans.

Et nous avons notre Luis Elizondo, qui parle depuis 4 ans en nous répétant qu’il ne peut rien révéler, mais avec le nombre de déclarations qu’il a fait depuis, on se demande bien ce qu’il pourrait encore nous dire de plus.

Toutefois, je reconnais que dans le temps, son discours reste cohérent, et qu’il a bien un don de voyance…Les choses qu’il affirme se réalisent dans les mois qui suivent, et bien peu de personnes le prenaient au sérieux en 2017 quand il a jailli de sa tanière avec ses déclarations invraisemblables.

Rappelons-nous : Le gouvernement américain continuait d’enquêter sur les OVNIS, près de 50 ans après nous avoir dit qu’il n’y avait rien à voir.

Nous avons aussi ces trois vidéos désormais célèbres, distillées dans un premier temps sous le manteau, qui ont fait en moins de temps qu’il ne faut pour le dire le tour de la Terre.

Au début, les esprits sensés n’y adhéraient pas, et les commentaires étaient généralement les suivants :

« Je peux faire cela moi-même en quinze minutes sur mon PC », ou encore « C’est des fakes, les vrais pilotes ne parlent pas ainsi… », etc. Le doute a subsisté jusqu’à ce que la NAVY les publie elle-même.

Que de chemin parcouru depuis.

Aujourd’hui, le Pentagone a mis en place une structure devant identifier tout ce qui vol dans le ciel américain, OVNI ou pas, et le terme UAP fait partie du vocabulaire officiel du gouvernement. Chaque semaine le porte -parole de la Défense fait un point de situation, et doit même maintenant répondre à des questions sur les UAP, tant bien que mal, c’est quand même un changement profond de culture.

De son côté, le Congrès américain met également en place un ensemble de lois qui obligera le département de la Défense à publier régulièrement des rapports sur leurs observations.

Ce retour de situation après tant d’années est tout de même étonnant, et déroutant.

Les OVNI sont partout, et même dorénavant dans le Financial Times, car ils pourraient représenter un risque pour certains portefeuilles, notamment ceux incluant des énergies fossiles. On retrouve même un article sur le blog de Northrop Grumman, le célèbre constructeur aéronautique, qui nous parle du rapport UAP officiel.

Les OVNIS, c’est clairement trendy.

Maintenant, il y a quand même des doutes qui m’assaille :

Avec le ramdam provoqué aux Etats-Unis par tout cela, comment se fait-il que finalement il n’y ait pas d’autres témoins pour prendre le relais ?

Selon certaines déclaration ces objets se rencontraient presque tous les jours sur la côte est durant deux ans.

  • Je pense notamment à d’anciens militaires ou pilotes de l’armée, qui représentent une population de dizaines de milliers de personnes. RAS ?
  • Comment se fait-il qu’il n’y ait pas eu d’autres éléments qui ait fuités ? Je pense notamment à d’autres photos ou vidéos, qui peuvent se dupliquer et circuler à la vitesse de la lumière.
  • Chaque pilote militaire ou civile embarque depuis plusieurs années un smartphone personnel – voir même une came de style GOPRO – Généralement extrêmement performants, et la logique voudrait qu’Instagram & Twitter regorge de (véritables) photos d’OVNI.
  • Des pilotes de ligne pourraient également avoir envie de partager leurs clichés et leurs vidéos…
  • Et comment se fait-il que le reste du monde soit silencieux ? Est-ce que la Suisse, la France, l’Angleterre ou l’Allemagne ne possède plus de pilotes ?
  • Et si les Américains ont des informations, il en est de même pour les autres grandes puissances, comme la Chine ou la Russie ! Très étonnant qu’elles ne prennent pas les devant…

Et pourtant, je n’en ai encore rien vu. Les seules vidéos qui interpellent sont celles de la NAVY reconnues officiellement en 2019, alors que les autres vidéos produites de sources sûres par des organes officielles, sont encore bien moins convaincantes. Je pense par exemple à l’OVNI en forme de canard suivis durant plus d’une heure par un appareil de reconnaissance de la DHS, qui est la vidéo la plus ennuyante qui m’ait été donné de regarder.

Et je n’ose pas imaginer vous parler du ballon « Batman » pris en photo, également par un pilote de la NAVY, et reconnue par cette dernière comme étant … inexpliqué.

Aujourd’hui, l’UAPx, petite structure constituée d’une partie des anciens du Nimitz, a effectué des observations sur le territoire américain, et nous informe que dans son matériel recueilli, qu’il y a déjà des éléments extrêmement probants.

Comment est-ce possible ? Le gouvernement américain a des capacités supérieures de millions de fois à l’UAPx ! Avec ses innombrables stations d’écoute sur la côte, surveillant les nombreux endroits stratégiques, il devrait regorger d’une quantité invraisemblable d’informations, dont certaines, d’une manière ou d’une autre, auraient finalement fuités.

Vous comprenez bien, je trouve qu’il y a un gap gigantesque entre l’ensemble de ces déclarations, même faites par les plus importants d’entre nous, et les éléments quasi-inexistants qui nous ont été présentés jusqu’ici !

Les Sceptiques n’en peuvent plus de voir cette allégeance à un phénomène aussi inexplicable que vide !!!

Je répète très souvent que ce sujet doit être suivis avec modération, qu’il ne doit pas devenir addictif, que les vraies choses de la Vie se passent ici et maintenant, autour de vous, de vos proches ou de votre travail.

J’ai un certain sentiment de culpabilité à profiter de la chambre d’écho d’Internet pour véhiculer les informations de mon blog, même si je choisis soigneusement ce que je pense qui peut être partagé, et je dis aussi rapidement quand il y a un souci et qu’il faut rétropédaler.

Je sais que des lecteurs ont des attentes, et dans tous les cas, peu importe comment évolue la situation, il y aura de toute manière des déçus. Du moins je l’espère, car cela signifiera que nous aurons bouclé ce pénible dossier, un souhait que j’espère se réaliser rapidement.

Pour 2022, nous voulons voir des données ! Le peuple américain finance ces décideurs avec ses impôts, elle a le droit d’exiger. Elle supportera la Vérité, qui je le rappelle, est une entité collective, et non individuelle.

Pour 2022, nous voulons aussi le Big One !

Qu’est-ce ? Simplement une observation massive avec des centaines de témoins qui filment et prennent des photos avec leurs smartphones sous différents angles, révélant enfin au monde la présence d’un objet manufacturé par une intelligence non-humaine.

Pour ma part, si j’apprends que les OVNI sont une nouvelle gamme de drones ou de ballon-sonde, je serai le premier à vous le dire, c’est une question de confiance et de respect. Evidemment, il en serait de même s’il s’agit de visiteurs extra-terrestres.

Le problème est qu’il n’y a pas d’explication unique pour chaque cas, les études précédentes comme Blue Book l’ont déjà démontré.

Chaque situation doit être analysée de manière individuelle, et jusqu’ici, il est difficile de trouver des éléments très probant, il n’y a que des faisceaux d’indices épars.

Dans l’affaire du Nimitz, deux pilotes ont finalement témoigné ; j’aimerai aussi bien entendre leurs coéquipiers, les WISO, confirmer ce récit. Mais peu importe, me concernant je les crois. Ce qui est plus compliqué, c’est de pouvoir spéculer sur ce qu’ils ont vus. Si ce qui est rapporté est juste, cela dépasse évidemment notre imagination.

Un des espoirs pour 2022 est que les différentes initiatives privées, comme celles de UAPx ou du Projet Galileo, en plus de la médiatisation du sujet, puisse faire pression sur le gouvernement américain pour avoir plus de transparence. Encore une fois, je m’étonne de ne pas entendre parler de la Chine ou de la Russie…

Il faut aussi rester factuel : Il n’y a jamais eu de synthèse faite au niveau gouvernemental sur le sujet des OVNIS jusqu’à maintenant, car les outils n’existaient pas. Bien entendu, on sait que la CIA a fait quelques enquêtes par ci-là, que des « hommes en noirs » allaient sporadiquement interroger les témoins, et qu’ils ont transmis ces informations éparses à quelques scientifiques dotés de ressources limitées, qui n’ont pas vraiment sus quoi faire avec cela au vu de la qualité des données, si ce n’est pondre quelques vagues rapports.

Qu’est-ce qui a manqué jusqu’à aujourd’hui factuellement ? 

  • La reconnaissance officielle qu’un phénomène, quel qu’il soit, se manifestait réellement
  • Un changement d’attitude au niveau opérationnel afin de ne plus discriminer les témoignages du terrain
  • Un système de collecte de ces informations provenant du dit terrain
  • Une centralisation et une consolidation de ces données

Ces éléments, nous les avons aujourd’hui, ou du moins ils se mettent en place. Ce qu’il reste à faire ?

Une analyse factuelle de ces données par des scientifiques.

A un moment donné, le sujet va devoir quitter les militaires, car ils n’ont pas les compétences pour avancer d’une case, ce sera plutôt le rôle de la NASA.

Au pire, on apprendra pourquoi les témoins voient des choses qui n’existent pas, quel état physique ou psychologique déclenche ce phénomène, et ce sont des éléments importants pour la science, pour la défense, pour les vols commerciaux, pour nos astronautes, car c’est un élément de sécurité fondamental.

Et s’il n’y a pas de petits hommes verts, tant pis, à un moment donné il faudra bien tirer la prise…

Je rappelle que selon le Dr. Eric Davis d’une part, qui a travaillé depuis de longues années sur différents mandats du gouvernement américain sur le sujet OVNI, et selon les investigations menées par le journaliste Ross Coulthart, l’étude des débris n’a jamais rien donné de probant, et certainement pas dans la rétro-ingénierie, une des légendes urbaines tournant sur les sites soucoupistes.

Je ne veux pas croire, je veux savoir.

Cela demande-t-il encore de conserver la foi en Luis Elizondo, qui nous rappelle que la divulgation est un long processus, demandant de la patience, nous rappelant que ce qui a été fait cette dernière année aurait été inimaginable voici 4 ans ?

Comme il m’est très sympathique, et faute de mieux, je continue à le suivre ce prochain semestre. Encore combien de temps arrivera-t-il encore à nous étonner ? Et comme d’habitude…

Solum tempus narrabo, Ordo ab chao – Olivier B-F

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *