Chad Underwood, l’homme qui a filmé Le tic-tac

Introduction

Vous serez aussi intéressé par les pages suivantes:

https://uap-blog.com/nimitz-response-to-mick-west/

Il y a eu pas mal de spéculations sur la vidéo appelée FLIR, soit celle du tic-tac, datant de 2004.

Est-ce que l’objet est partit à gauche, ou pas, le mouvement a-t-il été amplifié par le zoom, le système de tracking a-t-il perdu l’objet ?, etc…Mike West est le spécialiste pour retourner ce genre de question dans tous les sens.

Toutefois, ce que l’on oublie, c’est que Chad Underwood, bien qu’il ait donné très peux d’interviews, et se soit mis à l’écart de tout cela, s’était quand même produit sur un podcast avec Jeremy Corbell en aout 2020. Ce podcast est peu connu du monde francophone. Mais au fait, pourquoi ne l’écouterions-nous pas, puisque c’est le premier concerné…?

Traduction

[Musique]

Je m’interroge souvent sur la nature de la réalité sur notre relation avec la force créatrice qui a forgé les particules de nos étoiles et les a entrelacées avec les molécules de nos corps.

Qui sommes-nous et où sommes-nous réellement dans l’architecture de notre univers ?

Sommes-nous seuls ou la réponse est-elle simplement plus étrange que ce que nous pouvons penser ?

Mon nom est Jeremy Corbell, je cherche à armer votre curiosité et si vous êtes prêt à suspendre vos propres préjugés, bienvenue dans le monde des extraordinaires croyances

[Musique]

Je voulais rapporter chaque mode et zoom que le FLIR est capable d’utiliser pour revenir au porte-avion, afin qu’on puisse analyser cette chose, parce que pour passer de quelle que soit sa vitesse, à quelque chose qui est juste impossible par n’importe quel standard physique, l’accélération instantanée aurait écrasé un pilote. Et d’un point de vue d’ingénierie, ça arracherait les ailes de l’avion. C’est quelque chose que je ne peux pas décrire d’un point de vue physique.

Chad Underwood

Jeremy Corbell

C’est la voix du lieutenant commandant Chad Underwood, un officier de la marine spécialisé dans les systèmes d’armement, pilotant un FA-18 Super Hornet dans la formation VFA-41, connue sous la légendaire Black Aces. Le témoignage de Chad Underwood représente la première fois dans l’histoire qu’un WIZO (Weapon Systems Officer) militaire a filmé un UFO durant une opération active où les images ont été confirmées directement par le gouvernement des Etats-Unis, comme étant un film réel d’un véhicule aérospatial avancé d’origine inconnue, un vrai ovni.

Le récit et les images de Chad Underwood représentent également des preuves indépendantes, pour accompagner l’expérience du commandant David Fravor, l’homme qui a engagé un OVNI en forme de tic-tac avec son avion de chasse pour notre armée.

L’engin non identifié qu’ils ont observés et engagés ce jour-là, a été capable de dépasser et de manœuvrer nos avions de guerre les plus avancés de notre nation ; il a en fait accéléré à gauche de l’aile d’Underwood, et est sorti du système de verrouillage de son système d’acquisition FLIR, ce qui n’est pas facile à faire. Il n’y avait aucune signature aéronautique ou aérospatiale typique de propulsion, pas de queue, pas d’ailes, pas de panache d’échappement, et il était aussi capable de brouiller offensivement le radar et les systèmes d’armes de nos pilotes.

Dans ces circonstances, ceci est considéré comme un acte de guerre par le département de la défense des Etats-Unis, et généralement il y a des conséquences.

Rien de ce qu’on vécut le lieutenant commandant Chad Underwood et du commandant Fravor était habituel, et ce que vous êtes sur le point d’entendre est important, il a une valeur historique, c’est une preuve de l’existence de véhicules aérospatiaux opérant dans notre espace aérien restreint en toute impunité, affichant des accélérations instantanées et des vitesses impossibles à atteindre grâce à une technologie que nous n’avons tout simplement pas.

Si ce n’est pas une question de sécurité nationale, alors je ne sais pas ce qui peut l’être. C’est une énigme existentielle et il est temps de faire face à la réalité des ovnis. Quoi que cela puisse représenter, écoutons ce que le lieutenant commandant Underwood a à dire à ce sujet, après tout il est la personne qui a filmé le tic-tac.

[Musique]

Jeremy Corbell

Quel est votre nom et quel était votre titre, votre rôle en 2004

Chad Underwood

Je m’appelle Chad Underwood et mon indicatif radio est « Nuts » j’étais sur le USS Nimitz en novembre 2004. J’étais avec les Black Aces de la VFA-41, servant sous les ordres de « Dave’s sex Fravor« , j’ai filmé la vidéo « Tic-Tac » avec le système FLIR.

Jeremy Corbell

On parle d’opérations en temps de paix au large de la côte de San Diego, on ne parle pas de la Mer Noire vers la Russie, la Baltique ou autre chose du genre.

Chad Underwood

Dave vient juste d’atterrir de son vol. Il enlève son équipement, je mets le mien. Il me dit « hey mec on a vu quelque chose là-bas et je veux que tu ailles enquêter, mettez vos cassettes ».

Dave n’avait pas de pod avec un FLIR sur son avion et il savait que j’en avais un. Nous allions opérer dans la même zone de ciel d’où ils venaient, se lancer dans la mission, sortir pour faire des interceptions, affiner nos compétences.

Et ensuite, quand on était là-haut, on faisait des vérifications en s’assurant que tous vos squawks (Note du traducteur : Code unique affecté par le transpondeur à chaque avion lui permettant ainsi d’être facilement identifié, notamment par les suivis des radars) sont exacts et vous allez faire un rapport à point de référence, car c’est là que vous allez conduire votre partie de l’exercice.

Et c’est là que nous avons reçu un vecteur (Note : Message…)  de la part du Princeton disant « Hé, enquêtez sur la cible à cette position et à cette distance »

Et là, on a eu un bip sur le radar. Une fois que j’ai eu le verrouillage du radar, ce n’était pas un avion.

Jeremy Corbell

L’une des choses que disent les démystificateurs c’est que « Le tic-tac, c’est juste un autre avion ».

Chad Underwood

Les avions ont de signatures infrarouges très spécifiques qui apparaissent sur votre pod FLIR, vous ne pouvez pas vous tromper, qu’il s’agisse d’un 737, un autre FA-18 ou un avion ennemi, il y a des caractéristiques sur le pod FLIR qui l’identifie comme un avion.

A ce stade, je ne sais pas ce que c’est, mais je sais ce que ce n’est pas. Je le regarde avec une caméra à six millions de dollars, ce n’est pas un avion conventionnel de l’armée américaine, ce n’est pas un avion de ligne civil, ce n’est certainement pas un oiseau, ce n’est pas un hélicoptère.

J’ai vu à peu près tout ce qui existe à la surface, ou dans l’air, j’en ai vu assez pour savoir ce que sont les choses et ce qu’elles ne sont pas, je suis assez proche de l’objet, et devrais être capable de dire si c’est un avion militaire ou un avion civil, je devrais être capable de le dire par les caractéristiques que vous voyez normalement, qui sont typiques, il ne devrait y avoir aucun doute sur n’importe quel avion, de n’importe quel type, qu’il s’agisse d’un hélicoptère ou d’un avion à voilure fixe, d’un avion de chasse ou commercial.

Vous devriez être capable de voir une queue, vous devriez pouvoir voir les ailes vous devriez voir les échappements, ça devrait être très évidents.

Sur un pod FLIR, la partie infrarouge de l’image est juste une recherche de contraste thermique entre une cible et son arrière-plan. Je n’ai vu aucune de ces caractéristiques, le plus gros révélateur est les échappements, parce que ce n’est juste rien d’autre que de la chaleur, et donc une fois que je l’ai vu sur le module de vol, je me suis dit « Ok, ce n’est pas un avion conventionnel »

Jeremy Corbell

Par rapport à la distance à laquelle vous étiez par rapport au véhicule tic-tac, vous auriez dû être capable de voir les rotors, la queue, les ailes, les panaches et les gaz d’échappement.

Chad Underwood

Oui

Jeremy Corbell

L’ovni tic-tac n’avait rien de tout ça ?

Chad Underwood

C’est exact. C’est juste sans caractéristiques, juste cet allongé, il n’y a aucun signe distinctif qui dit que c’est un avion, je n’ai aucune idée de ce que cette chose est.

Jeremy Corbell

Ce tic-tac UFO pourquoi c’est différent de tout ce que vous avez vu auparavant ?

Chad Underwood

Quand vous verrouillez le radar sur quelque chose, je vais voir votre vitesse je vais voir votre altitude je vais voir votre cap, je vais voir votre aspect, je vais voir tout ça sur mon radar.

Chaque bit d’information que ce radar peut me donner, je vais le connaitre et avoir toute cette vision situationnelle juste là devant moi, et ça se passe en temps réel, il n’y a aucune latence, il n’y a pas de retard dans le scan ou autre.

Ce qui était différent c’est que dès que j’ai pris ce verrouillage, la cible a commencé à faire toutes sortes de petites choses qui ne sont pas normales, le cap était erratique, il devrait être capable de me dire la vitesse de l’air et aussi ton nombre de Mach, donc ça devrait dire comme 0.8 mach, par exemple, pour huitante pour cent de la vitesse du son.

Le radar indiquait que l’objet sautait partout, c’est comme si c’était 8 points, quatre points, deux points, un point neuf et c’est juste comme si mon radar ne pouvait pas le traquer, et dans tous les cas il devrait être capable de le traquer et puis je recevais aussi ce qu’on appelle des lignes stroboscopiques, elles ressemblent en gros à des lignes sur votre radar qui indiquent que vous êtes brouillés.

Jeremy Corbell

Que le tic-tac nous brouille serait considéré comme un acte de guerre, ce n’est pas ?

Chad Underwood

Ce n’est pas que je vais aller abattre un avion parce qu’il me brouille, mais je vais faire un rapport à mon patron que j’ai été brouillé et j’en ai la preuve, et ça fera son chemin jusqu’au Pentagone. Ça a des conséquences, il était offensif et nous brouillait juste en dehors des eaux internationales et des opérations.

En temps de paix, c’est un acte de guerre et ça a des conséquences quelle que soit la façon dont ça se passe, et c’est là que je me suis dit « ok c’est quelque chose de différent, et j’ai un verrou FLIR ».

Le FLIR me donne juste des informations optiques et des informations infrarouges, ils ne peuvent pas me brouiller optiquement.

Alors je suis allé sur le système FLIR, et c’est là où j’ai commencé à concentrer 90 % de mes efforts, j’essaie surtout de filmer tout ça, et de ramener autant de preuves vidéo que possible pour pas que nos agents de renseignement me disent : « Pourquoi n’avez-vous pas utilisé un champ de vision étroit, pourquoi n’êtes-vous pas allés à super étroit, pourquoi n’avez-vous pas choisi le mode télé ? »

Je ne voulais pas qu’une de ces questions me soit posée, alors j’ai commencé à zoomer, c’est là que vous voyez sur la vidéo le changement de polarité, tout d’un coup, tu vois l’écran entier devenir tout blanc et ensuite, le tic-tac est noir, j’inverse la polarité pour que le fond soit noir et le tic-tac est blanc. Je zoome, c’est pour ça que je passe par tous ces différents modes, pour essayer de ramener le plus de preuves vidéo pour nos services de renseignements, je voulais rapporter chaque mode et zoom que le FLIR est capable de faire, pour que nous puissions analyser cette chose, que je ne pouvais pas comprendre sur le moment.

Jeremy Corbell

Les démystificateurs disent que lorsque tu filmes, l’objet semble bouger à gauche mais en fait c’était vous en train d’incliner votre avion ?

Chad Underwood

L’avion était droit et de niveau à ce moment-là. Si vous regardez le pod FLIR il n’y a aucun changement de cap, d’altitude ou de vitesse.

Notre avion était en palier pendant tout le temps, aucune de ces choses n’a changé.

Je ne manœuvre pas l’avion d’une manière qui aurait fait déverrouiller le radar, ce n’est pas arrivé. J’étais dans une situation de vol tranquille, vitesse, altitude et angle d’inclinaison que le verrouillage FLIR ne peut laisser échapper.

Quand l’objet a dérapé sur la gauche et vous voyez les deux barres qui étaient de chaque côté du tic-tac, le système essayait de le réacquérir au moment où vous voyez ces deux barres s’élargir.

Ça veut dire qu’il essaie d’ouvrir plus grand ses yeux pour te retrouver, et ensuite de retourner sur une trajectoire automatique, à ce moment-là le tic-tac est déjà loin du côté gauche de mon champ de vision et en fait il est parti.

Jeremy Corbell

Ils disent aussi que qu’il y avait un zoom en deux fois juste au moment où le tic-tac tac semble tirer vers la gauche, donc c’est une vitesse exagérée (par le zoom…)

Chad Underwood

Quand vous passez de zoom un à deux fois, tu n’es pas en train de perdre la cible et d’essayer de la réacquérir.

A aucun moment le système n’abandonne la cible, pensez-y comme si vous regardiez votre iPhone à 30 cm de distance et que tout d’un coup vous vous le mettez à 15 cm de votre visage, c’est la seule différence, tu n’agis pas sur le tracking, tout ce que tu fais c’est d’essayer d’avoir un regard plus proche.

Je passe par toutes les fonctions de zoom et je ne perds pas son acquisition, elle est toujours présente lorsqu’il a fait sauter l’acquisition en partant sur la gauche.

Jeremy Corbell

Donc tu me dis que le tic-tac a tiré sur la gauche, le module de visée a perdu l’acquisition parce qu’il a bougé ?

Chad Underwood

Ouais, le FLIR c’est un système d’armement, donc il est fait, conçu et fabriqué pour des manœuvres agressives, tout en étant capable de maintenir la stabilité sur ce que vous avez acquis.

Jeremy Corbell

Le tic-tac-shot a dégagé sur votre gauche ?

Chad Underwood

Ouais avec une accélération instantanée. S’il devait dévier vers la gauche, le FLIR serait capable de le suivre sans problème. Mais s’il s’est lancé à une accélération instantanée que le FLIR n’a pas été conçu pour être capable de suivre, je suppose.

Jeremy Corbell

Alors quel genre de forces il faut pour faire perdre un tracking ?

Chad Underwood

Tout mouvement de changement de trajectoire de plus de 40 à 45 degrés d’inclinaison, avec une accélération de trois à cinq G.

Le taux de changement de cap, vous savez on est droit et de niveau, le tic-tac est parti vers la gauche avec une accélération instantanée, que je n’explique pas.

Quand je dis qu’à partir d’un arrêt (Note : Le moment où le tic-tac décroche sur la gauche…) – Le tic-tac ce n’est pas comme s’il était posé là dans un vol stationnaire – Il est en mouvement, il se déplace à une certaine vitesse, suivant un certain vecteur, pour passer de sa vitesse actuelle à ce moment-là, vers quelque chose qui est juste impossible par n’importe quel standard physique, c’est quelque chose que je ne peux pas décrire d’un point de vue physique, je ne peux pas le faire. Les choses ne peuvent pas instantanément accélérer comme ça.

Et comme ils l’ont dit, même un SR-71, qui est un avion de mach 3 et plus, ne passe pas juste de 250 nœuds à 2000 nœuds instantanément, ce n’est pas comme ça que les systèmes de propulsion normaux que nous connaissons – Les systèmes de propulsion conventionnels – Sont capables de faire ; c’est la partie qui m’a époustouflé, à la fois sur le moment et encore après coup.

Jeremy Corbell

Comment cela s’est passé ?

Chad Underwood

C’est parti comme ça, tu vois ? Une accélération instantanée qui aurait écrasé un pilote, et du point de vue de l’ingénierie structurelle ça aurait arraché les ailes de l’avion, s’il y avait effectivement des ailes.

Jeremy Corbell

Ce que je vous entends clairement dire c’est que la trajectoire de l’objet n’est pas l’illusion d’un double zoom, que l’acquisition n’a pas été manuellement retirée, que l’ovni tic-tac a tiré sur votre gauche avec une accélération instantanée ?

Chad Underwood

Oui, c’est le moment bizarre où j’ai essayé de le trouver et de le réacquérir et de demander au Princeton « Hé, où est passé ce truc ? » et il y a eu un contact radar négatif, ce qui veut dire que leurs radars n’avaient plus rien non plus.

Mon radar a un certain volume de balayage et mon FLIR aussi. Une fois que la cible sort de ce champ de vision, disons que c’est à plus ou moins 70 degrés de mon nez, je vais devoir manœuvrer l’avion vers la direction dans laquelle cette chose est allée, et essayer de la réacquérir avec mes capteurs, parce que je n’ai pas 360 degrés de scan radar dans mon avion.

Le Princeton le fait, il peut regarder dans toutes les directions et comprendre où sont les choses, et il peut me donner un vecteur en disant « hey, derrière toi » comme ça je peux faire demi-tour et recentrer tous mes capteurs dans ce secteur.

Je l’ai vu partir sur la gauche, et j’ai commencé à manœuvrer l’avion vers la gauche et j’ai essayé de le réacquérir, mais il n’y avait rien.

Ce n’est pas que je n’ai pas réessayé, j’ai essayé de réacquérir la chose mais voilà…

Jeremy Corbell

Vous étiez le pilote, et me vous me dite que les démystificateurs ont tort ?

Chad Underwood

Oui. Dans ce expérience là les démystificateurs vont contester chaque élément de preuves que vous apportez, mais à cette période là, j’avais eu déjà tout un tas de missions de combat, j’ai vu beaucoup de merde, j’ai été tiré dessus, j’ai lâché des bombes, tiré des missiles sur des cibles ennemies, je sais à quoi ressemble une merde dans les airs, au sol, le jour, la nuit ; ça se passait au milieu de l’après-midi dans une journée très calme (Note : En termes de météo…).

Il n’y a aucun doute que si c’était quelque chose de conventionnel d’un point de vue commercial ou d’un point de vue militaire, cela aurait dû être un jeu d’enfant, et le fait est que cela ne l’était pas, et que c’était juste quelque chose que je n’avais jamais vu auparavant et qui ne présentait aucune caractéristique de vol conventionnelle que la physique nous permet à ce stade.

J’ai éliminé tout ce que ça pouvait possiblement être, et il me reste à n’avoir aucune putain d’idée de ce qu’était cette chose.

Ce n’était pas une sorte de projet spécial parce que je l’ai eu en vidéo. Si c’était une sorte de projet noir – Noir signifiant une sorte de programme américain non connu – J’aurais été débriefé, parce que j’ai rapporté cette vidéo, et j’aurais pu la rendre publique et me retrouver dans des gros problèmes.

Si vous commencez à voir des projets noirs (Note : Secrets), ça m’est déjà arrivé avant où j’ai vu quelque chose que je n’aurais pas dû voir, et bien vous avez un débriefing disant que « C’était un programme secret non reconnu dont vous avez été témoin, ou dont vous avez une vidéo », et vous parler à une personne d’une agence à trois lettres (Note : J’iamgine la CIA…), et tu signe une NDA (Non Disclosure Agremment), et tu ne parles plus jamais de ça. Cela ne s’est pas produit cette fois.

Et si c’était une sorte de black projet américain, j’aurais été informé – Pas sur ce dont il s’agit, ce qu’il peut faire ou quel que soit le nom du projet – mais informé que vous êtes tombés sur des choses qui sont un black projet et il y a un protocole pour ça; ensuite ils ne vont certainement pas publier ces vidéos via le Pentagone.

Jeremy Corbell

Oui c’est exactement ça…

Chad Underwood

Ça met en lumière la façon dont cela a été géré, ou pas, j’apprécie la perspective…

Jeremy Corbell

Je pense que nous sommes au bon endroit au bon moment pour qu’on parle de tout ça, surtout si c’est confirmé ; et vous savez que le Pentagone a publié des rapports sur le fait que ces choses sont valides, et les pilotes qui sont là, que ce soit des pilotes commerciaux ou militaires, surtout quand nous avons la technologie pour de rapporter des vidéos et des récits de témoins oculaires, ce sont des gars qui pilotent des chasseurs dont le cerveau fonctionne à un niveau très fin. Quand on ramènera ça sur le porte-avions c’est une histoire qui vaut la peine d’être écoutée.

Ils ont été confirmés comme non identifiés, ou quel que soit le nouveau terme utilisé, UAP ou peu importe, ce n’est pas comme si on sortait pour chercher ça, mais quand vous trouvez quelque chose ça attire ton attention…

Chad Underwood

Ouais tu tombes par hasard.

Jeremy Corbell

Les gens te demandent toujours ce que tu crois ?

Chad Underwood

Mec, je n’en ai aucune idée. J’étais au bon endroit au bon moment, j’ai eu la vidéo, je l’ai ramenée, et nous voilà.

Jeremy Corbell

Merci beaucoup.

Chad Underwood

C’est un honneur et j’admire le travail que tu fais et les histoires que vous racontez.

Jeremy Corbell

Je pense que c’est le bon moment pour ça. Vous ne pouvez pas aller plus haut que ça les gens ont été très gentils de partager leurs informations avec moi, c’est juste le début, il y a beaucoup de choses à faire, on va en apprendre encore beaucoup, bientôt la suite.

[Musique]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *