Les équipages ont observé des ovnis au large de la côte atlantique « tous les jours pendant au moins deux ans »

https://www.cbsnews.com/news/ufo-military-intelligence-60-minutes-2021-05-14/?ftag=CNM-00-10aab7d&linkId=118757241

Introduction

Le lietenant Ryan Graves est à l’origine des deux vidéos plus communément appelées GIMBAL et GOFAST en 2015.

Traduction

Un ancien pilote de la Navy affirme que les équipages ont observé des ovnis au large de la côte atlantique « tous les jours pendant au moins deux ans ».

Le mois prochain, un rapport gouvernemental devrait être rendu public sur les observations de phénomènes aériens non identifiés, plus connus sous le nom d’ovnis. Dimanche dans 60 Minutes, Bill Whitaker fait le point sur ces observations.

L’ancien lieutenant de la marine Ryan Graves affirme que lui et d’autres membres de son escadron de chasseurs FA-18 ont détecté des objets étranges, manœuvrables et non identifiés, volant dans l’espace aérien restreint au sud-est de Virginia Beach presque tous les jours pendant deux ans à partir de 2015. Les observations étaient si courantes, dit-il, que les pilotes et leurs équipages ont commencé à les prendre pour acquis. Graves qualifie ces objets de menace pour la sécurité dans une interview de 60 Minutes.

Graves est l’un des nombreux militaires actuels et anciens qui ont parlé publiquement de ce que le Pentagone appelle désormais les phénomènes aériens non identifiés ou UAP. Ces observations documentées d’UAP, enregistrées sur des vidéos de caméras des systèmes de tirs, et des photos prises par des membres des services américains, ont été analysées par le ministère de la Défense pendant des années. Mais le gouvernement n’a reconnu qu’à contrecœur les efforts internes après que des vidéos non classifiées d’UAP ont été divulguées au New York Times en 2017. Maintenant, la commission sénatoriale du renseignement a ordonné au directeur du renseignement national et au secrétaire à la défense de compiler un rapport sur les phénomènes aériens non identifiés qui sera livré le mois prochain.

« Je suis inquiet, franchement. Vous savez, si c’étaient des jets tactiques d’un autre pays qui traînaient là-haut, ce serait un problème massif », dit Graves à Bill Whitaker dans une interview diffusée dimanche 16 mai 2021 sur 60 Minutes. « Mais parce que cela semble légèrement différent, nous ne sommes pas prêts à regarder le problème en face. Nous nous contentons d’ignorer le fait qu’ils sont là, à nous observer chaque jour. »   

Selon M. Graves, les pilotes qui ont vu des UAP spéculent qu’il pourrait s’agir d’une technologie secrète américaine, d’une plate-forme d’espionnage ennemie ou de tout autre chose. En regardant l’une des vidéos non classifiées, il déclare : « C’est difficile à expliquer. Vous avez la rotation, vous avez les hautes altitudes. Vous avez la propulsion, non ? Je ne sais pas. Je ne sais pas ce que c’est, franchement. »

« Je dirais, vous savez, que la plus forte probabilité est qu’il s’agisse d’un programme d’observation des menaces », dit Graves. Il n’exclut pas la possibilité qu’il s’agisse d’une technologie russe ou chinoise.   

Luis Elizondo, un ancien fonctionnaire du ministère de la Défense qui a enquêté sur l’UAP pendant près de dix ans, affirme que ces véhicules présentent une technologie bien supérieure à tout ce qui se trouve dans l’inventaire de n’importe quelle nation.  « Imaginez une technologie capable de résister à des forces de 600 à 700 G, de voler à 13 000 miles à l’heure, d’échapper aux radars, de voler dans l’air, dans l’eau et peut-être dans l’espace, et qui, soit dit en passant, n’a aucun signe évident de propulsion, pas d’ailes, pas de surfaces de contrôle et qui, pourtant, peut défier les effets naturels de la gravité terrestre. C’est précisément ce que nous voyons. »  

Le sénateur Marco Rubio (Républicain de Floride) a vu des briefings classifiés sur les UAP et a demandé une analyse détaillée des phénomènes aériens non identifiés. En décembre dernier, alors qu’il était encore à la tête de la commission du renseignement du Sénat, il a demandé au directeur du renseignement national et au Pentagone de présenter au Congrès un rapport non classifié d’ici juin 2021.

Le reportage de 60 Minutes sera diffusé le dimanche 16 mai à 19 heures (ET/PT) sur CBS.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.