L’existence – ou pas – de la Fédération Galactique, et la CIA

Toledo 14.12.2021

https://www.parismatch.com/Actu/Insolite/Extraterrestres-les-revelations-choc-d-un-general-israelien-1715779

Extrait de l’article :

« L’ancien directeur du programme spatial israélien a fait des révélations fracassantes sur une prétendue « fédération galactique » impliquant les Etats-Unis et des visiteurs extraterrestres.

Haim Eshed, 87 ans, n’est pas n’importe qui : général, professeur d’université, il a été à la tête du programme spatial de l’Etat hébreux pendant plus de 30 ans et a reçu à trois reprises le Prix israélien de la sécurité rappelle le « Jérusalem Post ».

Pourtant, l’entretien qu’il a accordé à l’édition dominicale de Yediot Aharonot, le journal au plus fort tirage du pays, a tout d’un scénario de «Star Trek»: selon lui, non seulement des civilisations extraterrestres nous visitent depuis des lustres mais elles ont conclu avec les Etats-Unis une alliance au sein de ce que Haim Eshed appelle une «fédération galactique» dont le but serait essentiellement scientifique.

On se frotte déjà les yeux mais le général ne s’arrête pas là : « Cette coopération se traduit par l’existence d’une base secrète sur Mars où des Américains et des représentants extraterrestres travaillent de concert. »

Et Haim Eshed enchaîne les «scoops» : selon lui, Donald Trump est parfaitement au courant de cette association et il était même sur le point de la révéler au grand public. Il en aurait été dissuadé par la fédération galactique elle-même estimant que cette divulgation déclencherait une panique mondiale. « La Fédération estime que l’humanité doit encore évoluer avant d’être en mesure de comprendre ce que sont vraiment le cosmos et la vaisseaux spatiaux » précise-t-il, »

Qu’en penser ?

Personnellement, je n’arrive même à lire autant de ligne d’un tel article, cela me fatigue, et mon temps est précieux.

Mais on peu tout de même trouver une histoire amusante qui va avec ces déclarations ; cette histoire, elle se trouve même sur le site de la …CIA.

https://www.cia.gov/readingroom/docs/CIA-RDP96-00789R003800200001-8.pdf

Que se cache t’il derrière ce papier délirant ?

La CIA avait, par le passé, un programme de vision à distance, et des « Médiums » travaillaient pour eux.

Et dans ce cas, il s’agit d’un compte rendu d’un de ces « Médiums » qui a… visité par clairvoyance…le quartier général de la Fédération Galactique.

Les descriptions sont très sommaires, je vous laisse déchiffrer, mais enfin c’est assez amusant.

PROJECT STAR GATE

STAR GATE était un terme générique pour l’effort de la Communauté du Renseignement qui utilisait des voyants à distance prétendant utiliser la clairvoyance, la précognition ou la télépathie pour acquérir et décrire des informations sur des cibles qui étaient au-delà de la perception ordinaire.

Les Américains avaient acquis la conviction que les Russes, durant la Guerre Froide, dépensaient pas mal d’argent sur les recherches psychiques, et ils ne voulaient pas se faire dépasser.

Le programme STAR GATE était également appelé SCANATE, GONDOLA WISH, DRAGOON ABSORB, GRILL FLAME, CENTER LANE, SUN STREAK. Les fichiers ont été diffusés par le CREST et obtenus sous forme de fichiers TIF par l’extraordinaire site The Black Vault.

Ces projets ont été actifs des années 1970 à 1995, et ont suivi la recherche psychique précoce effectuée à l’Institut de recherche de Stanford (SRI), la Société américaine pour la Recherche Psychique et d’autres laboratoires de recherche psychique.

Le projet Star Gate a développé un ensemble de protocoles scientifiques pour l’étude de la clairvoyance et du voyage astral. L’expression « vision à distance » est apparue pour décrire cette approche plus structurée de la clairvoyance.

Selon Joseph McMoneagle, une mission était confiée au projet Star Gate après que toutes les autres méthodes ou approches de renseignement aient échoués.

Et pourtant cette Vision à distance a laissé de nombreuses traces, car beaucoup d’anciens de la communauté du renseignement, et même Luis Elizondo, évoque ces procédures, même si lui-même n’a pas souhaité en parler plus que cela.

Notons qu’après 50 ans de développement, cette manière de procéder n’a pas donné grand chose, car il y a toujours des programmes d’armements secrets en Russie et en Chine, et les Américains n’ont pas été capable d’anticiper les progrès fait concernant les missiles hypersoniques mis au point par ces pays. Peu importe, il reste toujours des histoires à raconter à ses petits-enfants…

À son apogée, Star Gate ne comptait pas moins de 14 laboratoires de recherche sur la vision à distance.

Time magazine a déclaré en 1995 que trois voyants travaillaient encore à plein temps avec un budget annuel de 500 000 dollars à Fort Meade, Maryland.

Et à votre avis, qui trouvait on parmi les scientifiques de cette structure ?

Harold E. Puthoff, évidement, qui a partageait son quotidien avec d’autres voyants très en vogue de l’époque, comme un certain Uri Geller.

Il ne manquait plus que Lobsang T. Rampa, le fondateur originel du mouvement New Age, celui par qui tout a vraiment commencé.

Je ne crois pas à la Fédération Galactique, ni aux Voyages Astraux ; peut être que je me trompe, mais personne n’est parfait.

J’ai simplement trouvé cette histoire amusante, qui permet aussi de mieux comprendre le parcours de personnes très en vue dans le domaine UFO américain, et chacun pensera ce qu’il souhaite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *