Interview de Bill Nelson, administrateur de la NASA, par Rachel CRANE, CNN

Interview de Bill Nelson, administrateur de la NASA, par Rachel CRANE, CNN

Rachel CRANE : Pensez-vous que nous avons été contacté par des extra-terrestres ?

Bill Nelson : Bon, nous avons parlé à ces pilotes de la NAVY, et ils sont certains qu’ils ont vu des choses réels. Nous avons regardé les vidéos de leurs jets, qu’est-ce ? Nous ne savons pas.

Alors maintenant que je suis ici à la NASA, je me retourne vers nos scientifiques, et je leur ai demandé « Pouvez-vous regarder cela d’un point de vue scientifique, si vous pouvez déterminer de quoi il s’agit, pour que nous puissions avoir une meilleure idée.

Nous ne savons pas si c’est extra-terrestre, nous ne savons pas si c’est un ennemi, nous ne savons pas si c’est un phénomène optique, nous ne le pensons pas car les caractéristiques qu’ont décrits les pilotes de la NAVY, comme ils se déplacent.

Le but est que nous voulons savoir. Et c’est ce que nous faisons.

Rachel CRANE : Mais que pensez-vous qu’il s’agit ? Votre point de vue personnel ?

Bill Nelson : Je n’ai pas d’idées. C’est pour cela que je me tourne vers nos scientifiques.

Rachel CRANE : Et qu’est-ce qu’ils vous ont dit ?

Bill Nelson : Bien, ils sont en train de regarder. Voulez-vous que je téléphone pour avoir une réponse ?

Rachel CRANE : S’il vous plait, je veux savoir. Autant que vous, et le publique.

Bill Nelson : Bien sûre…

Rachel CRANE : Et vous savez, le Pentagone, ils vont bientôt produire leur rapport sur les UFOS. Mais quand les gens pensent aux choses mystérieuses qui volent dans les cieux, ils pensent à la NASA. Alors qu’avez-vous reçu comme briefing par rapport à ce rapport ? Avez-vous été investit à ce sujet ?

Bill Nelson : J’ai été briefé là-dessus voici plusieurs années quand j’étais au sénat. La NASA va regarder cela à travers ses lentilles de scientifiques, et c’est ce que nous faisons.

Rachel CRANE : Et vous pensez que la NASA doit être plus investie à ce niveau ?

Bill Nelson : Nous le sommes, je suis là depuis un mois et j’ai déjà commencé.

Rachel CRANE : Et donc vos collaborateurs travaillent avec le Pentagone sur le rapport ?

Bill Nelson : Nous ne travaillons pas directement avec eux. Mais je vous garanti que si nous trouvons quelque chose le Pentagone sera averti.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *