Biais cognitifs: Inversion de la charge de la preuve

https://fr.wikipedia.org/wiki/Inversion_de_la_charge_de_la_preuve_(rh%C3%A9torique)#:~:text=Renverser%20la%20charge%20(ou%20le,droit%20ainsi%20qu’en%20sciences.

Par Toledo, le 14 mai 2022

Ceci est une réponse scientifique à une déclaration faite où l’on me demande d’apporter moi-même…une preuve scientifique, à quelque chose qui n’a pas été prouvé à ce jour

Cela fait partie des nombreux biais induits par le fonctionnement de notre raisonnement ; il est fréquent chez les tenants du paranormal.

Renverser la charge (ou le fardeaude la preuve signifie qu’un ou plusieurs participants d’un débat heuristique avance un fait en incombant la charge de la preuve de son contraire à son interlocuteur. Le renversement a une portée particulière en droit où on traite de charge de la preuve en droit ainsi qu’en sciences.

Normalement, la charge de la preuve repose sur celui qui procède à une affirmationBertrand Russell a abordé le sujet dans son analogie de la théière. La formule originale est la locution latine : « Quod gratis asseritur gratis negatur. » (« Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve. »), formule régulièrement utilisée depuis au cours du xixe siècle. La charge de la preuve est notamment reprise par le philosophe Christopher Hitchens dans son livre Dieu n’est pas grand en 2007 et prend la forme du Rasoir d’Hitchens.

Appel à l’ignorance

Dans le cas de l’argumentum ad ignorantiam, ou appel à l’ignorance, il est opéré un renversement de la charge de la preuve par celui sur qui repose la charge de la preuve : il s’agit de tenir pour vrai ce qui n’est pas prouvé être faux. Un tel procédé se soustrait à la réfutabilité.

Voici quelques exemples d’utilisation du renversement de la charge de la preuve liés à l’appel à l’ignorance :

  • Prouvez-moi que les extraterrestres n’existent pas, ou alors c’est qu’ils existent.
  • Prouvez-moi que le monstre du Loch Ness n’existe pas, sinon c’est qu’il existe.
  • Prouvez-moi que la télépathie n’existe pas, ou alors c’est qu’elle existe.
  • Prouvez-moi que l’astrologie ne fonctionne pas, sinon c’est qu’elle fonctionne.
  • Prouvez-moi que le libre arbitre n’existe pas, sinon c’est qu’il existe.

Mise à jour

Mon argumentation ne suffisant pas, des preuves sont invoquées. J’ai demandé le document afin de voir de quelles « preuves » il s’agit. (Je sais déjà ce que contient ce document, mais peu importe, je vais voir s’il contient des « preuves » d’objets extra-terrestres…Et je connais la réponse, mais bref, je dois aller jusqu’au bout dans ma démonstration…) – Patience donc…

Ce Monsieur « A DES PREUVES… » j’attends de les étudier…

Le personnage devient menaçant maintenant…Et il me demande…Tenez-vous bien, d’écrire un papier scientifique, si je ne suis pas d’accord avec…Jacques Vallée…

Et dans le cas des débris de soucoupes volantes ?

Selon Jacques Vallée himself, aucun débris créés d’une manière certaine « hors de ce monde » n’ont jamais été retrouvés.

Tous sont des matériaux connus, extrêmement simples, même si certains ont une modification de leurs isotopes, ce qui n’est pas extraordinaire en soi.

Rien par exemple qui ne soit comme des matériaux composites, une méthode d’industrialisation inconnue par nous il y a 100 ans…

https://uap-blog.com/ufo-et-autres-debris/

Autre exemple de discussion avec un croyant

Voici quelques échanges que j’ai eu avec ce que pourrai manifestement appeler un « croyant »:

Evitement de la conversation avec un corner; il suffit de sortir la « 3ième loi de Clarke »

On cite que 3000 pilotes ont vu des OVNIS, mais que ces événements ne sont pas reproductibles scientifiquement. Bon okay…

Ici on trouve l’effet de notoriété, qui est aussi un effet de halo….Un biais courant, dans le sens que l’on suppose qu’une personne qui a les compétences requises ne se trompe jamais. Imaginez le nombre de prix Nobel qui ont pourtant dit des conneries…

Et voilà comment cela doit se terminer, au vu de l’absence d’arguments factuels de ce monsieur:

Je donne des exemples factuels et correctement documentés…

Laisser un commentaire