Jack Sarfatti sur le fonctionnement du Tic-tac

Introduction

Vous serez aussi intéressé par les pages suivantes:

De la physique des métamatériaux & des UAP…

J’ai déjà parlé plusieurs fois du Dr. Jack Sarfatti, un physicien spécialisé depuis les années 70 dans le domaine de la physique quantique.

Une vidéo publiée par Gaia a été sous-titrée en français. Elle est relativement intéressante à visionner pour ceux qui n’ont jamais vu s’exprimer le Dr. Jack Sarfatti. Au moins, il explique quelques concepts sans insulter son interlocuteur sur son manque de compétences en mathématique, et ça s’est plutôt rare.

https://youtu.be/WAr4MGPBIJI

Extraits choisis

Dr Jack Sarfatti : Même si le Tic-Tac SEMBLE (pour un observateur extérieur) se déplacer par ex. à 30.000 km/h… il ne génère aucune friction avec l’air, comme le fait une fusée en entrant dans l’atmosphère.

C’est le problème de la chaleur lors des rentrées atmosphériques. Cela n’arrive pas avec le Tic-Tac.

Le « Warp drive » (moteur à distorsion) c’est comme surfer une vague. La vague, c’est la courbure de l’espace, sa répulsion.

Mais le surfeur ne se déplace pas vraiment vis-à-vis de l’eau autour, il se déplace AVEC la vague, c’est ainsi que se déplace le Tic-Tac.

En contrôlant la manière dont l’espace se tord il contrôle sa trajectoire, et il le fait en dépensant de faibles quantités d’énergie.

Mais la chose la plus difficile à comprendre pour les gens est que si vous apercevez une soucoupe volante ou un Tic-Tac il ne s’agit pas d’un véhicule qui se « déplace » à travers l’air.

Il contrôle le champ gravitationnel tout autour de son fuselage.

Par exemple si le Tic-Tac veut se déplacer, disons, vers l’est, Il contracte l’espace devant son nez, tandis qu’il dilate l’espace derrière.

Il replie l’espace autour de lui tout en restant immobile dans l’espace !

Mais pour un observateur extérieur l’objet SEMBLE se déplacer.

Narrateur : Dans le papier scientifique : « Le Warp drive de faible puissance est-il possible ? » le Dr Jack Sarfatti met en avant l’idée que des métamatériaux quantiques pourraient être utilisés pour produire une telle distorsion tout en restant compatible avec la théorie de la relativité d’Einstein. Le Dr Sarfatti prétend avoir trouvé en pratique comment replier l’espace-temps. Le Warp drive est seulement une application très élémentaire de la théorie de la relativité générale d’Einstein, des champs gravitationnels.

L’équation de champ d’Einstein montre fondamentalement comment utiliser les champs électromagnétiques comme une source, une « pompe » et à partir de ces champs électromagnétiques vous pouvez générer un champ gravitationnel.

Le problème était que le couplage entre ces champs électromagnétiques en entrée et la gravité induite en sortie est extrêmement faible.

Mais j’ai découvert le moyen de le rendre très puissant en utilisant ce qu’on appelle des « métamatériaux ».

Les métamatériaux sont artificiellement fabriqués.

Ils sont manufacturés, ils n’existent pas dans la nature.

Lorsqu’on impose de l’électricité ou un champ magnétique dans ces métamatériaux ceux-ci peuvent entrer dans un état de « résonance » et ils peuvent alors générer de forts champs gravitationnels. Ainsi, le métamatériau constitue un moyen de générer, en son sein, un puissant champ gravitationnel à partir de champs électro- magnétiques très faibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.