Kevin Day veut des excuses du ministère de la Défense

https://www.thesun.co.uk/news/15414449/navy-veteran-tic-tac-ufo-government-apology-mocked/

Un vétéran de la marine qui a été témoin d’un OVNI « Tic Tac » veut des excuses du ministère de la Défense après avoir été « moqué et ridiculisé ».

Cette annonce intervient quelques jours seulement après la publication par le gouvernement américain de son rapport sur les phénomènes aériens non identifiés, qui confirme que les objets volants peuvent constituer une menace pour la sécurité nationale.

Kevin Day a déclaré qu’on s’était « moqué de lui, qu’on l’avait ridiculisé et qu’on avait parlé de lui » alors qu’il essayait de se souvenir de ce qu’il avait vu en novembre 2004, rapporte le New York Post.

Il a posté sur Facebook : « De 2004 à 2009, lorsque je me suis éloigné du DOD par frustration, j’avais essayé en vain de faire en sorte que quelqu’un, n’importe qui, m’écoute ».

« Pourtant, chaque fois que j’ai essayé de décrire ce que nous avions vu à SOCAL pendant le TIC TAC, on s’est ouvertement moqué de moi, j’ai été la cible de plaisanteries et mon patron de l’époque m’a même demandé ce que j’avais fumé.

« Je tiens également la NAVY/DOD directement responsable de ce que moi et d’autres avons vécu en essayant de respecter notre devoir et de faire simplement le travail que le peuple américain a payé et attendait de nous ».

Day, qui est cofondateur du groupe d’expédition UAP, a exigé des excuses publiques officielles de la part des responsables de la défense américaine.

Dans un autre message, il a déclaré ne pas avoir de mots pour exprimer la « justification » qu’il ressent après la publication du rapport non classifié.

L’ancienne pilote de chasse Alex Dietrich, qui effectuait une mission d’entraînement lorsqu’elle a aperçu l’orbe en forme de Tic-Tac, a déclaré qu’elle voulait « normaliser » le débat sur les ovnis en parlant de son expérience.

Elle a déclaré à Reuters qu’elle espérait que les gens parleraient de leurs observations sans craindre d’être ridiculisés ou raillés.

Elle a déclaré : « Les gens peuvent être inquiets pour leur carrière, leur église ou quelque chose comme ça. Ils ne veulent pas être la personne bizarre qui parle d’OVNI, alors je suppose que j’essaie de normaliser la situation en en parlant ».

Les services de renseignement ont publié vendredi le rapport très attendu qui examine 144 observations de « phénomènes aériens non identifiés ».

Mais, le gouvernement américain n’a pu identifier qu’un seul incident avec un « haut degré de confiance » – un grand ballon qui se dégonfle.

Ce cas a été attribué à un « fouillis aérien« .

Le rapport indique qu’il n’a trouvé aucune preuve que les UAPs résultent de visiteurs extraterrestres ou de pays étrangers – bien qu’il ne sache pas ce qu’ils sont.

Il déclare : « Nous n’avons aucune indication claire que l’un de ces phénomènes aériens non identifiés fait partie d’un programme de collecte [de renseignements] étranger, et nous n’avons aucune donnée claire indiquant un progrès technologique majeur de la part d’un adversaire potentiel ».

Mais, il ne pouvait pas exclure l’une ou l’autre des hypothèses potentielles.

Le rapport récemment publié indique que les observations aériennes inexpliquées pourraient être des avions secrets de la Chine ou de la Russie – ou un groupe terroriste « non gouvernemental ».

Le dossier contient une section classifiée dont la lecture est interdite aux médias et au public.

Les théoriciens de la conspiration extraterrestre ont critiqué le contenu du rapport et accusé le gouvernement américain de cacher la vérité au public.

Misty Ingram, du Centre de recherche sur les extraterrestres, a déclaré au Mirror : « Ils savent très bien ce qui existe, mais ils refusent de nous dire la vérité ».

« C’est un blanchiment complet. Ils veulent nous donner des informations petit à petit, nous faire entrer dans l’eau progressivement, pour ne pas déclencher l’hystérie. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *