Les journalistes disent qu’ils ont été « délibérément trompés » sur l’AATIP

Introduction de Toledo

Evidemment, pas mal d’éléments branlaient du manche depuis un certains temps, je ne voulais pas trop en parler, je laissais venir, me disant que la vérité se mesure généralement à l’épreuve du temps.

Par exemple, lorsque j’ai lu le livre du Dr. James Lacatski, dont j’ai parlé ici, évidemment que certaines informations, dont l’histoire du dinosaure, m’on évidemment laissé sans voix. A ma connaissance seul le LSD peut produire un tel effet.

Je rappelle que Lacatski a monté l’AASWAP, et a engagé Luis Elizondo.

Lorsque Elizondo parlait également du Remote Viewing, soit de la voyance, et bien là aussi un « STOP » apparaissait dans un coin de ma tête.

Pourquoi cela n’a pas été éliminatoire ? Et bien Elizondo est un très bon équilibriste, et souvent il est difficile de déterminer s’il parle de faits avérés ou de ses propres croyances, donc on l’écoute.

Après, les carottes ne sont pas complètement cuites, dans la mesure où je suis certain que Luis Elizondo a encore beaucoup de belles histoires à nous raconter.

Il danse si bien sur la glace qu’il va encore nous faire rêver un peu, mais le problème est que la somme d’informations qu’il livre montre qu’il a travaillé sur le sujet durant plus d’une centaine d’années, et que cela commence à charger beaucoup la barque. En 2017 il disait déjà à la TV « Il est possible que nous ne soyons peut être pas seul », quand Jacques Vallée disait encore en 2021 qu’après toutes ces années de recherches, « Il ne savait pas à quoi il avait à affaire ».

Dans son dernier interview, Luis Elizondo nous disait par exemple que les mutilations bovines en Amériques était un « effet biologique » du phénomène. Bon ben voilà j’ai pris note dans un coin de ma tête, mais j’aurai aimé en savoir un peu plus sur les enquêtes réalisées à travers le USA pour en arriver à cette conclusion.

Pour moi, on se dirige vers un effet de contamination sociale, la bande de copains qui a réussi à influencer le gouvernement afin de mettre des ressources dans cette affaire pour 2022.

Mais il y a bien sûre l’épisode des pilotes et des autres témoins dans le cadre des « Rencontres du Nimitz« , dont on ne sait pas vraiment quoi faire avec, même si concernant la vidéo du « Tic-tac« , pour moi c’est poutzé.

Naturellement, cette surenchère du coupe Mellon-Elizondo ne signifie pas que nous ne sommes pas visités par des extra-terrestres, ou que les dinosaures ne peuvent pas apparaitre à travers une boucle temporelle…Mais je dirai quand même qu’un esprit sain devrait devrait rechercher des preuves un plus factuelles. En tout cas, pour les dinosaures, je passe.

Ne jetons pas encore Luis Elizondo à la poubelle de l’Histoire Ufologique; il a beaucoup de mérite, essentiellement celui de pousser le gouvernement américain à traiter des données factuelles, mesurables, dont il sortira forcément quelque chose, même si ce quelque chose est l’absence de preuves.

Les journalistes disent qu’ils ont été « délibérément trompés » sur l’AATIP

Traduction par Toledo, le 27 avril 2022

https://ufotrail.blogspot.com/2022/04/reporters-say-they-were-purposely.html

Jack Brewer, le mercredi 27 avril 2022

Bryan Bender, correspondant national senior à Politico couvrant la défense, qui était l’un des journalistes crédités d’avoir révélé l’histoire de l’AATIP en décembre 2017, a récemment déclaré sur Twitter qu’il avait été « délibérément trompé » sur le projet. « J’ai été induit en erreur dès le début sur ce qu’était et n’était pas l’AATIP », a écrit Bender : 

Bender a spécifiquement fait référence au controversé Luis Elizondo dans sa série de tweets, ajoutant : « Personne n’est propre dans cette affaire et n’a été totalement transparent ou véridique. Personne. »

Des parties de l’histoire de l’AATIP ont été enterrées, a suggéré Bender dans une série de tweets, « parce qu’ils avaient peur que cela soit perçu comme un gaspillage total de l’argent des contribuables. » Bender a ensuite fait référence au lien entre Robert Bigelow et feu le sénateur Harry Reid, ajoutant : « C’était un projet de porc pour enquêter sur le vaudou qui s’est transformé en OVNI. »

« Sans l’affaire Nimitz et la vidéo, ils n’auraient eu que des histoires de fantômes et de goules de feu de camp à raconter », a ajouté M. Bender.

Mais ce n’est pas toujours la façon dont le correspondant de Politico a présenté le soi-disant projet gouvernemental sur les OVNI, alors que les médias saturaient la nation avec les histoires fantastiques qui y étaient liées. Dans le passé, Bender a généralement défendu la façon dont il vérifiait les informations de l’AATIP et se portait garant de personnalités telles que le directeur autoproclamé de l’AATIP, Luis Elizondo, allant même jusqu’à être invité dans l’émission Unidentified : Inside America’s UFO Investigation. Cette émission diffusée sur le câble était considérée par beaucoup comme sensationnelle et manquant de rigueur, du moins si elle était destinée à être prise au sérieux, comme l’a observé Robert Sheaffer lorsqu’il a documenté la façon dont un cas italien de canular connu a été présenté comme légitimement mystérieux par Elizondo et ses seconds rôles.

« Ils font des déclarations et des gaffes qui trahissent une ignorance totale de ce qui s’est passé avant eux dans le domaine de l’OVNI », écrit Sheaffer, « et pourtant ils bluffent pour convaincre les journalistes crédules des grands organes de presse de prendre ce qu’ils disent très au sérieux. » Sheaffer observe en outre que Bender a fait de multiples apparitions dans l’émission Unidentified pour expliquer « combien tout ce que fait la TTSA est significatif et merveilleux. »

Les inquiétudes concernant l’objectivité de Bender et sa façon de traiter l’histoire étaient courantes. Dans un post de 2019 sur The UFO Trail, il était suggéré que les rationalisations de Bender sur la difficulté de confirmer les affirmations d’Elzondo ne justifiaient pas de rapporter ses affirmations comme des faits. « On peut soutenir que cela rend d’autant plus évident le fait de ne pas les rapporter comme des faits », poursuit le post.

Bryan Bender n’a pas répondu immédiatement à un courriel du 25 avril. Nous lui avons offert la possibilité de commenter les déclarations contenues dans ses récents tweets afin de les inclure dans ce blog.

Edit : Les commentaires suivants ont été reçus de Bryan Bender dans deux courriels du 27 avril après la publication de ce billet :

Désolé de ne pas l’avoir fait plus tôt. J’ai eu une semaine chargée. Elizondo et Mellon ont délibérément enterré AAWSAP quand ils sont devenus publics en 2017. C’était une énorme partie de l’histoire délibérément laissée de côté. Mais votre article suggère que je ne pense plus qu’ils soient des experts crédibles. C’est tout simplement faux. Ils ont pris une décision stratégique de ne pas inclure AAWSAP et Skinwalker dans l’histoire. J’en ai discuté avec eux à plusieurs reprises et leur point de vue était que cela aurait brouillé leur message sur les UAP et le programme AATIP qu’Elizondo a supervisé. Et cela aurait probablement été le cas. De plus, les acteurs du programme AAWSAP, en particulier Lacatski, ont refusé de parler à l’époque. J’ai essayé à plusieurs reprises d’obtenir son point de vue à ce sujet dans les premiers jours.

Et sur la question de la crédibilité d’Elizondo et de Mellon, tout observateur averti sait qu’ils ont joué un rôle énorme pour mettre en avant le débat sur les UAP et qu’ils ont toujours une influence majeure pour que le Congrès – et le public – obtiennent plus de réponses du Pentagone et des agences de renseignement.

Il faudrait peut-être rappeler à M. Bender que ce sont ses tweets qui ont suggéré qu’il avait été induit en erreur et qu’Elizondo n’avait pas été totalement transparent. S’il continue à considérer ces éléments comme des attributs de sources expertes crédibles, on peut considérer que cela fait partie du problème.

Le journaliste Steven Greenstreet, qui a également couvert l’histoire de l’AATIP, a déclaré dans un tweet adressé à Bender qu’il avait lui aussi été délibérément induit en erreur. J’ai certainement accordé trop de foi à certaines des principales sources « bien informées » », a ajouté Greenstreet :

Greenstreet est bien connu sur « ufotwitter » en raison de sa couverture multimédia de l’évolution de l’histoire de l’AATIP depuis qu’elle a fait surface. Il a notamment coécrit un article du New York Post dans lequel Luis Elizondo a exprimé ses affirmations désormais familières sur les observations généralisées d’ovnis et les dissimulations ultérieures.

Greenstreet a également été crédité d’un article de 2019 destiné à la controverse lorsque le porte-parole du Pentagone Christopher Sherwood a été cité sur diverses questions relatives à l’UAP. L’article suggérait que le Pentagone admettait qu’il enquêtait sur les ovnis. Cependant, des chercheurs diligents ont suivi la déclaration de Sherwood, l’ont recherchée dans son intégralité, et ont par la suite identifié que Sherwood avait fait d’autres remarques qui ne soutenaient pas la thèse de l’UAP.

Les affirmations d’Elizondo ont été omises dans l’article : « M. Elizondo n’avait aucune responsabilité en ce qui concerne l’AATIP », a déclaré Sherwood au nom du Pentagone.

Lors d’un échange de messages directs sur Twitter le 26 avril, au cours duquel Greenstreet s’est vu offrir la possibilité de commenter, il a indiqué qu’il avait rédigé un article de suivi sur la pièce contenant la déclaration de Sherwood, ajoutant : « J’ai passé deux semaines à écrire l’article. Elle n’a jamais été publiée. »

« Si vous souhaitez en savoir plus sur la façon dont j’ai travaillé sur l’article concernant la déclaration de Sherwood, mes e-mails avec M. Sherwood pendant cette période ont été communiqués à John Greenewald via FOIA :

« 21-F-0946.pdf (theblackvault.com)« 

Steven Greenstreet a fourni la déclaration suivante concernant son récent tweet selon lequel il a été délibérément trompé au sujet de l’AATIP :

L’année dernière, après avoir personnellement pris le train des ovnis pendant deux ans, je me suis demandé « Et si je me trompais ? Je suis retourné en arrière et j’ai ressorti les « preuves ». Chaque document, chaque reportage et chaque déclaration officielle des principaux acteurs de l’histoire actuelle des ovnis. Je me suis rapidement rendu compte que les « preuves » n’étaient pas aussi solides que la majorité des médias grand public, y compris moi-même, les avaient dépeintes. Une combinaison de nouvelles preuves documentées que j’ai acquises et de conversations inconfortables avec des acteurs clés dont j’ai eu connaissance m’a conduit à croire que j’étais trompé. Je prévois d’être plus précis sur ce que j’ai découvert dans les semaines à venir. J’ai depuis passé l’année dernière à préparer de nouveaux épisodes de « The Basement Office » dans lesquels je recommence essentiellement à zéro et confesse « j’avais tort ».

Luis Elizondo affirme avoir dirigé le programme d’identification des menaces aérospatiales avancées. Cette affirmation et son manque de cohérence narrative ont été remis en question, tout comme la tendance d’Elizondo à multiplier les histoires sensationnelles et à ne pas produire de preuves vérifiables. Les critiques affirment que les personnes raisonnables devraient s’attendre à devoir étayer leurs affirmations, en particulier celles qui impliquent des blessures liées à l’UAP et des changements cérébraux « positifs », comme ceux qu’Elizondo utilise pour décrire certaines interactions.

Ses partisans ne se laissent pas impressionner par les critiques et les lacunes en matière d’informations vérifiables. Ils sont convaincus qu’Elizondo est à la tête d’une campagne visant à obtenir du gouvernement la divulgation tant convoitée de la vérité sur les ovnis, un prix recherché de manière obsessionnelle – voire futile – où l’on croit souvent que la fin justifie les moyens au sein de la population intransigeante.

Dans un courriel daté du 26 avril, Luis Elizondo a eu l’occasion de commenter, pour inclusion dans ce billet, les positions de Bryan Bender et Steven Greenstreet, telles que reflétées dans leurs récents tweets, selon lesquelles ils ont été délibérément trompés au sujet de l’AATIP. Elizondo n’a pas répondu immédiatement. Il n’a toujours pas répondu aux multiples tentatives de cet auteur, à plusieurs reprises, pour obtenir des commentaires sur des questions importantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.