Ministère de la Défense – Démonstration de micro drones

Et cela date de janvier 2017

Reprise par The Black Vault, cette vidéo provient de la défense…

Cela fait longtemps que l’armée utilise des drones, et si les Américains le font, j’imagine bien que les Chinois et les Russes le font également.

Démonstration officielle du Département de la Défense en 2016 d’un essaim de drones largués par des avions, et effectuant un vol en essaim.

Dans l’un des tests les plus significatifs des systèmes autonomes en cours de développement par le Département de la Défense, le Strategic Capabilities Office, en partenariat avec le Naval Air Systems Command, a fait une démonstration réussie de l’un des plus grands essaims de micro-drones au monde à China Lake, en Californie. Le test, réalisé en octobre 2016 et documenté dans l’émission « 60 Minutes » de CBS News dimanche, consistait en 103 drones Perdix lancés depuis trois F/A-18 Super Hornets.

Les micro-drones ont démontré des comportements d’essaim avancés tels que la prise de décision collective, le vol en formation adaptative et l’auto-réparation. 

« Je félicite le Bureau des capacités stratégiques pour cette démonstration réussie », a déclaré le secrétaire à la Défense Ash Carter, qui a créé le SCO en 2012. « C’est le genre d’innovation de pointe qui nous permettra de garder une longueur d’avance sur nos adversaires. Cette démonstration fera progresser notre développement de systèmes autonomes. »

« En raison de la nature complexe du combat, les Perdix ne sont pas des individus synchronisés préprogrammés, ils sont un organisme collectif, partageant un seul cerveau distribué pour la prise de décision et s’adaptant les uns aux autres comme les essaims dans la nature », a déclaré le directeur de SCO, William Roper. « Comme chaque Perdix communique et collabore avec tous les autres Perdix, l’essaim n’a pas de chef et peut s’adapter gracieusement aux drones qui entrent ou sortent de l’équipe. »

La démonstration est l’un des premiers exemples de l’utilisation par le Pentagone d’équipes de petits systèmes autonomes et peu coûteux pour accomplir des missions qui n’étaient auparavant accomplies que par de grands systèmes coûteux. M. Roper a souligné que la conception du ministère du futur réseau de combat est celle d’un réseau où l’homme sera toujours dans la boucle. Les machines et les systèmes autonomes développés par le ministère de la défense, tels que les micro drones, permettront aux humains de prendre de meilleures décisions plus rapidement.

Conçu à l’origine par des étudiants en ingénierie du Massachusetts Institute of Technology, le drone Perdix a été modifié pour un usage militaire par les scientifiques et les ingénieurs du MIT Lincoln Laboratory à partir de 2013. S’inspirant de l’industrie commerciale des smartphones, le logiciel et le matériel de Perdix ont été continuellement mis à jour dans les générations successives de conception. Le test d’octobre, qui en est maintenant à sa sixième génération, a confirmé la fiabilité de la conception actuelle, entièrement composée de composants commerciaux, dans les conditions de déploiement potentiellesvitesses de Mach 0,6, températures de moins 10 degrés Celsius et chocs importants – rencontrées lors de l’éjection des fusées de chasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *