Pas de preuves d’activités extraterrestres…

Selon l’armée américaine, il n’y a pas de preuve d’activités extraterrestres, mais certains phénomènes restent inexpliqués.

Dans un rapport très attendu sur des observations étranges qui ont excité l’imagination des ufologues, les autorités américaines concèdent que celles-ci demeurent difficiles à expliquer, mais que rien n’indique une origine extraterrestre. (Note : Mais cette possibilité n’a pas été exclues non plus…).

Il s’agit tout de même d’une conclusion très différente du rapport Blue Book, qui disait que rien ne montrait une technologie que les américains ne possédaient pas.

Les autorités américaines ne peuvent expliquer certains phénomènes aériens non identifiés observés par des pilotes de l’armée. Dans un rapport dont certains détails ont été révélés par le New York Times, qui a interrogé des responsables ayant eu connaissance de ce document, les services de renseignements précisent qu’il ne s’agit pas d’une technologie secrète du Pentagone. Selon eux, le rapport, qui passe en revue plus de 120 cas d’apparitions de mystérieux aéronefs, ne fait état d’aucun élément permettant d’attester qu’il s’agit de véhicules extraterrestres.

Au cours des dernières semaines, la fascination d’une partie de la population américaine pour les ovnis (objets volants non identifiés) et les spéculations sur leurs origines se sont à nouveau intensifiées dans l’attente de la publication officielle de ce document, prévue pour le 25 juin prochain.

L’an dernier le pentagone avait publié des vidéos prises par des pilotes de l’US Navy, qui montraient des rencontres en vol avec d’étranges aéronefs. Une de ces vidéos – toutes en noir et blanc car il s’agit de vidéos prise par un système infrarouge FLIR – date de novembre 2004 et les deux autres de janvier 2015.

Plusieurs journaux en parlent…

Selon l’armée américaine, il n’y a pas de preuve d’activités extraterrestres, mais certains phénomènes restent inexpliqués – Le Temps

Un rapport américain très attendu sur les phénomènes aériens non identifiés (radio-canada.ca)

Un rapport américain très attendu n’explique toujours pas certains phénomènes aériens (lefigaro.fr)

Réactions

Mick West s’étonne qu’un ballon ne puisse expliquer le GO FAST

Christopher K. Mellon

Cet @nytimes article semble être une évaluation juste d’un rapport juste sur #UFOs /#UAP . De toute évidence, il existe un problème de sécurité nationale valable et il y a des questions qui doivent être abordées.

Luis Elizando demande de publier les vidéos et les données du Pentagone

Le New York Time a modifié son titre. Voici avant et après…

Analyse UAP-BLOG.COM

Au risque de me répéter, le rapport, qui n’est toujours pas sorti, devrait parler d’ « Eléments difficiles à expliquer… »

Toutefois, tant que l’on ne se sait pas ce que sont ces « Eléments difficiles à expliquer… », et bien il va être très difficile de pouvoir avancer.

Je reste convaincu que si ces « Eléments difficiles à expliquer… » ne concernent que les 3 vidéos, le sujet est déjà plié.

Toutefois le rapport parle de l’analyse de 120 cas.

Alors il faudrait que les éléments soient dévoilés, et que chacun puisse se faire son propre avis.

Rappelons-nous les interviews de Luiz Elizondo, il avait à maintes fois évoqués ce rapport, et avait déjà indiqué ce que l’on y trouverait. Cela semble confirmer exactement ces propos. Il avait bien dit qu’il ne fallait pas imaginer un instant que ce rapport parlerait d’ET, mais n’écarterait pas certaines choses inexpliquées.

Il s’agit tout de même d’une conclusion très différente du rapport Blue Book, qui disait que rien ne montrait une technologie que les américains ne possédaient pas. La porte n’est pas fermée pour autant aux événements supposés mystérieux, bien que ceux-ci puissent avoir des explications prosaïques.

Cependant, cette affaire aura apporté au moins une autre certitude, qui donne du poids aux Conspirationnistes:

  • L’armée a menti aux Américains quand elle indiquait ne faire aucune recherches sur les UAP, maintenant que l’on sait qu’il y a eu une longue liste de programme depuis Blue book, entre autre AASWAP et AATIP.
  • L’armée continue de dissimuler des éléments, puisque maintenant ont sait qu’elle possède des relevés radars, au moins dans le cas du Nimitz, qu’elle refuse de dévoiler.

Au fond, les autorités elles-mêmes sont seules reposables de la création de mouvements conspirationnistes sur les OVNIS. Il serait si simple de tout dévoiler pour prouver qu’il n’y a rien…

Et si…Si on avait une nouvelle vague d’OVNIS ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *