Rencontres avec un représentant des Extra-Terrestres

Je marchais avec dans les rues de Lausanne, et je rencontre à ce moment une personne distribuant un flyer, portant autour du cou une médaille avec un symbole connu de certains.

Je l’interpelle, me présente en disant que j’anime un blog sur les OVNIS / UFOs / UAPs, que je connais son mouvement depuis très longtemps, et que je ne crois pas du tout aux déclaration (multiples…) des Raéliens. Il ressemble beaucoup à Monsieur Vorilhon. Est-ce vous ? Il me répond que non. 

« Je m’appelle Pierre, et je connais très bien Rael que j’ai connu voici déjà longtemps ; j’avais fait 800 km pour le rencontrer, et j’ai été totalement convaincus par se ses propos »

Devant mon scepticisme (et même un peu plus…) il me répond :

« Oui c’est une théorie parmi d’autres, mais moi j’en suis convaincu. Je crois que la vie humaine a été créée par les extra-terrestres ».

Je lui réponds que c’est une théorie folle, mais pas complétement folle ; ai-je changé de religion ?

Non, mais quelque part, la panspermie est une hypothèse, très ancienne, selon laquelle l’origine des organismes vivants sur Terre serait une « contamination » extraterrestre.

Les hypothèses sont nombreuses : les transferts peuvent se faire entre planètes voisines ou au contraire sur de grandes distances, ils peuvent être délibérés ou parfaitement naturels, mais elle ne reste qu’une hypothèse spéculative sans preuve tangible aujourd’hui.

Des expériences effectuées sur l’ISS montrent que des organismes vivants peuvent subsister durant très longtemps dans des conditions extrêmes, exposés au vide, à une température variant entre -200 et plus 200 degrés, ainsi qu’aux radiations solaires.

Dès les années 80, plusieurs scientifiques ont émis l’hypothèse de la panspermie dirigée, soit le transport délibéré de micro-organismes dans l’espace, en vue de coloniser sur le très (très) long terme des systèmes planétaires lointains.

Serions issus d’une telle expérience ? Je n’en ai pas la réponse, mais Pierre pense que si, et c’est là effectivement qu’il ne m’est plus possible de le suivre.

Pierre me parle aussi des soucoupes volantes. « Comment pourrions-nous voyager aussi vite et aussi loin ? J’y ai réfléchi depuis longtemps, et je pense que c’est grâce à la gravitation. C’est une accélération constante »

« Si nous n’avions pas l’air qui freine notre chute à 200 km/h, nous tomberions beaucoup plus vite, et notre vitesse augmenterait sans cesse. Donc c’est ce mécanisme qui est utilisé pour se déplacer, et les occupants ne ressentent pas l’accélération, puisque ils sont entrainés en même temps que le véhicule. »

Pierre me remet aussi in flyer, mais malheureusement en allemand.Toutefois, il com,porte un lien web, paradism.org.

Sur le site, voici un extrait de ce que j’y trouve :

Cette image pourrait être contestée…Pourquoi c’est la femme qui devrait normalement repasser ?

Le programme est le suivant, et il est particulièrement alléchant :

  • Un monde sans travail
  • Un monde sans argent
  • Un monde sans gouvernement
  • Un monde écologique

En gros, les ressources et les inventions doivent bénéficier à tous et non plus à quelques-uns, et les machines, de toutes tailles, construiront ce dont nous avons besoin. En assemblant les objets, et même la nourriture, atome par atome, grâce à la nanotechnologie, nous pourrons créer sans polluer, et même bénéficier d’aliments meilleures que ceux produits par la Nature.

On atteindrait ainsi un équilibre écologique qui nous éviterait de vivre sur une montagne de déchets, et les armes seraient interdites.

Le paradisme c’est créer un monde sans faim et sans maladie, où chaque vie compte, et une gouvernance mondiale.

Lorsque j’ai évoqué le mot sectaire, il m’a répondu :

« Vous ne connaissez le mouvement Raélien qu’au travers des médias, qui donnent une image tronquée de nous ; il faut savoir que pour nous il ne doit y avoir ni Dieu(x) ni religions ; d’ailleurs, lorsque on rejoint notre mouvement, la première chose à faire est l’acte d’apostasie

(Soit le reniement de la foi Catholique, qui entraine l‘excommunication latae sententiae, séparant totalement l’Homme de Dieu. En Suisse d’ailleurs, cela peut être une possibilité dans les cantons catholiques pour ne plus avoir à payer la taxe ecclésiastique ;>)

« Donc évidemment, nous avons beaucoup de monde contre nous »

C’était l’histoire de Pierre et de son message qui le rend heureux. J’ai donc décidé de le retranscrire sans juger, me disant que la diversité des idées est sans limites, et que chacun peut croire en ce qu’il souhaite.

Je me rappelle que Claude Vorhillon, autrefois dans ses livres, mettait en avant une doctrine politique un peu moins « inclusive » et « Woke », qui s’appelait la « Géniocratie ».

« Ne seront éligibles à quelque poste public que ce soit, que les individus ayant un coefficient intellectuel supérieur de 50 % à la moyenne et ne pourront être électeurs que ceux ayant un coefficient intellectuel supérieur de 10 % à la moyenne ».

L’avantage de celle-ci, c’est qu’elle proposait une théorie d’amélioration de la société, sans toutefois en garantir la réussite ; je dirai même que les expériences passées qui consistait à différencier les droits en fonctions de critères physiologiques ne se sont pas forcément très bien terminées, pour rester évasif.

Dans le Paradisme, il y a plein de belles idées enfonçant des portes ouvertes, mais malheureusement je n’ai pas trouvé la méthode qui permettait d’atteindre cet état.

Le problème fondamental aujourd’hui et que nous avons un besoin croissant d’énergie pour évoluer, et que même les nouvelles énergies « renouvelables » ne remplacent rien, elles ne font que fournir de nouvelles sources pour assouvir de nouveaux besoins.

Et c’est une étape nécessaire pour accéder au Paradisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *