Skyfort annonce la phase II

Nous sommes Skyfort. C’est notre mission. Nous n’abandonnons jamais.

Le 25 septembre 2021. Cet article a été écrit par Sean Cahill, et traduit avec son aimable autorisation.

UN GROUPE DE RÉFLEXION STRATÉGIQUE ET UN INCUBATEUR TRAVAILLANT SUR LE SUJET DE L’UAP.

Imaginez le philosophe grec Démocrite dans son cabinet, entouré de bougies et de vélin, conversant avec le fantôme de son mentor Leucippe alors qu’il s’efforçait de former les voies neurales nécessaires pour effectuer le saut cognitif indispensable, devant postuler un univers fait de particules élémentaires, et non simplement de terre, d’air, de feu, d’eau, d’éther et d’esprit.

Certains pensent que la vision initiale et l’audace de Démocrite ont finalement conduit à la première réaction nucléaire stable contrôlée, menée par Enrico Fermi sur les courts de squash de l’université de Chicago, près de deux mille cinq cents ans plus tard.

La vision audacieuse de Démocrite et les disciplines connexes qui ont suivi n’ont pas été motivées pour porter leurs fruits avant que le monde ne soit au bord de la destruction. La technologie qui s’en est suivie a fait en sorte que nous restions au bord du précipice, avec pour corollaire la promesse toujours présente d’une résolution des problèmes énergétiques qui ne s’est jamais concrétisée.

Tout comme la physique traditionnelle, le phénomène UAP a ses pionniers, ses visionnaires et ses leaders ; cependant, en tant que science, elle manque de fusion, d’infrastructure, de soutien, de vision partagée et d’histoire.

Contrairement aux générations de philosophes, de sophistes, de physiciens et de rêveurs qui se sont succédé entre Démocrite et Fermi, nous ne pouvons pas attendre qu’un danger clair et présent nous incite à briser l’atome de ce phénomène. Nous devons former cette infrastructure de fusion et de soutien avec unité, observation scientifique et objectif partagé.

Au nom de mes collègues de Skyfort et de nos estimés conseillers, nous sommes fiers d’annoncer la phase II de notre mission et d’évoquer certaines étapes importantes, les meilleures pratiques pour y arriver ainsi que les perspectives d’avenir.

Skyfort et ses partenaires mettent en place un écosystème collaboratif afin de faire progresser la compréhension des phénomènes aériens non identifiés au sein des sociétés universitaires, technologiques, gouvernementales et mondiales.

La phase I

La phase I de notre mission est née des événements médiatiques entourant la démission historique de Luis Elizondo et de ses efforts continus avec Christopher Mellon et d’autres leaders courageux pour amener la réalité de l’UAP au premier plan de la conscience publique.

Avec notre équipe élargie de bénévoles, nous sommes allés de l’avant avec une présentation nouvelle et déstigmatisée des témoins, des événements et des données qui sont confirmés par les archives historiques et qui ont atteint un nombre incalculable de foyers dans le monde entier avec une image sérieuse et non partisane des connaissances actuelles.

Nous avons atteint les interlocuteurs du gouvernement ainsi que les fonctionnaires responsables des pouvoirs exécutif et législatif.

La phase II

La phase II exige que les personnes et les ressources nécessaires soient associées à un ensemble de données intactes afin de faciliter les types de programmes qui fourniront à la société, aux autorités et à la science les réponses que tous désirent concernant ce phénomène insaisissable et pourtant bien réel.

Notre équipe croit en une communication habile seulement lorsque cela est nécessaire. (Note: On peut lire cela dans le sens qu’ils peuvent distiller des informations au compte-gouttes…).

Ceci étant dit, alors que nous faisons passer notre travail sur la phase II dans l’arène publique, nous sommes déjà en train de solidifier les connexions et les relations afin de garantir que la phase III et, si nécessaire, la phase IV soient prêtes à être lancées sans délai, formées, financées et gérées.

Nous avons appris à nous interfacer avec l’édifice (Note : Les différents acteurs), mais nous comptons sur la vigueur, les conseils et le soutien de notre grande famille de recherche sur l’UAP pour maintenir une philosophie scientifique, impartiale et orientée vers les solutions. Ce soutien est moral, motivé et lié à l’information ; il ne s’agit pas d’une collecte de fonds.

Nous avons pour conviction que si Skyfort et nos partenaires ont l’intention de faire pression pour obtenir un soutien, même immatériel, nous devons montrer la voie à suivre…

Projets à court terme :

Vous trouverez ci-dessous quelques points clés de nos agendas hebdomadaires et en développement.

  • Des séances d’information permanentes à l’intention des décideurs clés du monde universitaire, de la politique et de l’industrie privée sur l’état actuel des questions relatives aux phénomène UAP, en soulignant les possibilités supplémentaires de participation et la confiance accrue pour s’exprimer.
  • Organiser et tenir des événements au cours desquels les responsables de la défense et du renseignement au niveau mondial peuvent travailler en synergie sans être stigmatisés, en vue d’assainir les données de défense pertinentes pour les présenter à un public universitaire et public avide.
  • Collaborer avec les universités pour créer des études et des projets pilotes liés aux phénomène UAP avec le soutien total de l’appareil.
  • Améliorer l’exactitude et l’origine des médias numériques en cours et des projets documentaires en veillant à ce que les sources de désinformation soient identifiées et neutralisées.
  • Créer une archive publique Skyfort qui donne au public un accès sans entrave aux recherches sur les UAP, aux dossiers déclassifiés au niveau mondial, à diverses archives civiles privées et à des ensembles de données historiques clés dans le cadre d’études parallèles.

Objectifs à long terme

  • Établir des normes mondiales pour les données UAP.
  • Développer des archives de référence formalisées avec les gouvernements du monde entier.
  • Cocréer une discipline académique accréditée qui se concentre sur la question de l’UAP.
  • Améliorer les moyens de communication sur les questions relatives aux UAP entre les principaux responsables politiques, de la défense, de l’industrie et de la culture, afin de parvenir à une parité d’information avec la société.

En conclusion…

L’équipe derrière Skyfort n’est pas ignorante de la complexité du phénomène des OVNIs et n’en est pas non plus à l’écart; nous sommes nous-mêmes des chercheurs, des enquêteurs, des témoins et dans certains cas des expérimentateurs. Ce que nous ne voulons pas, c’est perpétuer le statu quo de la stigmatisation, de la confusion et de la rétention d’informations du passé. Quelle que soit la réalité que nous espérons trouver un jour derrière cette énigme, elle sera pour tout le monde.

Permettez-moi de vous laisser sur les mots de notre principal conseiller, mentor, ami et source d’inspiration permanente pour notre cause, l’ancien directeur du programme d’identification des menaces aérospatiales avancées au Pentagone, Luis Elizondo ;

« Les stigmates entourant la question des UAP sont en train de disparaître. Il est maintenant temps de se réunir et d’adopter une approche multidisciplinaire et globale pour étudier le comportement, les origines et l’intention éventuelle – s’il y en a une – de ces objets. Une technologie capable d’échapper aux radars, de voler dans l’air, dans l’eau et peut-être dans l’espace sans aucun moyen de propulsion visible, d’une manière qu’aucun humain ne pourrait supporter… elle doit être analysée par nos meilleurs éléments. L’équipe Skyfort, moi-même et d’autres partenaires proches, travaillons à un avenir où la méthode scientifique identifiera continuellement les événements UAP. »

Nous sommes Skyfort. C’est notre mission. Nous n’abandonnons pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *