Conférence : La Société des Scientifiques Catholiques sur l’intelligence non humaine

Vous serez aussi intéressé par les pages suivantes:

Introduction

Pour ceux qui s’intéressent à l’Exo-théologie, les Exo-planètes, l’Exo-biologie, cet article est fait pour vous.

Il complète l’article L’extraterrestre est mon frère (Point de vue du Vatican). On s’aperçoit que la religion Catholique fait preuve aujourd’hui d’une grande ouverture d’esprit, même si cela pas toujours…été le cas.

On pourra même avoir une pensée pour Giordano Bruno (1548-1600), qui a écrit, entre autre, La Cena de le Ceneri (Le Banquet des cendres) ; De la causa, principio, e Uno (La Cause, le principe et l’un) ; De l’infinito, universo e Mondi (De l’Infini, de l’univers et des mondes). Dans ces ouvrages il expose sa vision cosmographique audacieuse et révolutionnaire. Il y soutient les thèses coperniciennes du monde, et va au-delà encore en imaginant un univers peuplé d’une infinité de mondes. Vous allez me dire qu’à cette époque, on pouvait être brulé pour écrire des trucs pareils, et bien c’est exactement ce qui s’est passé…

https://fr.wikipedia.org/wiki/Giordano_Bruno

Conférence pour thème de l’intelligence non-humaine

La Société des Scientifiques Catholiques (Society of Catholic ScientistsSCS) tiendra sa conférence pour 2021 à Washington D.C. sur le thème de l’intelligence non-humaine.

Leur site se trouve ici https://www.catholicscientists.org/

La conférence s’intitule « Extraterrestres, IA et esprits au-delà de l’humain » et se tiendra à l’hôtel Hilton du 4 au 6 juin. L’événement sera également retransmis en direct.

Le programme se trouve ici https://www.catholicscientists.org/events/2020/06/2020-scs-conference

Les discussions de la conférence apporteront un éclairage scientifique et théologique sur les sujets des intelligences réelles et hypothétiques, notamment les intelligences extraterrestres et artificielles.

« Il y aura 13 exposés. La moitié d’entre eux porteront sur la vie extraterrestre et seront animées par de grands experts en la matière », a déclaré à la CNA le Dr Stephen Barr, président de la Society of Catholic Scientists.

Quatre des orateurs invités discuteront de la possibilité d’une vie extraterrestre à partir de leurs domaines d’étude respectifs – astrophysique, astrochimie, biologie évolutive et théologie catholique.

Les intervenants seront Jonathan Lunine, directeur du Cornell Center for Astrophysics and Planetary Science ; Karin Öberg, professeur d’astronomie et directrice des études de premier cycle à l’université de Harvard ; Simon Conway Morris, titulaire de la chaire de paléobiologie évolutionnaire à l’université de Cambridge ; et Christopher Baglow, directeur de l’initiative « Science et religion » du McGrath Institute for Church Life de l’université de Notre Dame.

« Öberg est une étoile montante à Harvard, elle y est professeur titulaire et s’est convertie à la foi catholique. Elle est experte en biochimie sur d’autres planètes », a déclaré M. Barr. « Il y a beaucoup d’excitation parce que ces dernières années, les astronomes ont découvert un grand nombre de planètes en orbite autour d’autres étoiles proches. Ils pourraient apprendre beaucoup de choses sur ces planètes – à quelle distance elles sont de l’étoile, quelle est la taille de la planète, et même des choses sur la chimie de la planète dans certains cas. »

Vous trouverez la biographie – impressionnante – des intervenants ici:

Au cours de la conférence, la conférence du prix St-Albert sera prononcée par Lawrence Principe, professeur de sciences humaines à l’université Johns Hopkins.

La conférence comprendra également deux autres sessions – une pour les présentations sur le thème de la conférence et une autre pour les présentations sur des sujets tels que la corrélation entre la science et la foi.

M. Barr a déclaré que la conférence SCS offre un forum ouvert pour des réflexions sur l’intersection entre la science et les domaines de la théologie et de la philosophie. Il a ajouté que l’objectif de la conférence est le même que celui de la Société des Scientifiques Catholiques en général : favoriser la communauté des scientifiques catholiques et être un témoin dans le monde. Il a souligné l’importance de promouvoir une collaboration fructueuse entre la science et la foi.

« C’est très important de nos jours, car il y a beaucoup de gens qui pensent que la science et la foi sont incompatibles », a-t-il déclaré.

« Je pense que si les gens voient qu’il existe une grande organisation regroupant un grand nombre de scientifiques, [qui sont] des catholiques fervents et pratiquants, je pense que cela a une valeur de témoignage et constitue une preuve plus forte pour les personnes du département scientifique. »

Fondée en 2016, la société a commencé avec seulement six membres et compte désormais plus de 1400 scientifiques, étudiants et autres intellectuels dans plus de 50 pays. 

L’organisation fournit des mentors et des modèles aux jeunes catholiques qui étudient les sciences ou les mathématiques. Elle fournit également des ressources pour les pasteurs, les laïcs, les éducateurs, les journalistes et le grand public.

Note : Le programme s’est déroulé comme prévu, et voici les vidéos de ces conférences:

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *