UAP / OVNI – NASA, Bill Nelson s’exprime à l’Université de Virginie

Toledo / le 25 octobre 2021

Introduction

Bill Nelson, l’administrateur de la NASA, donne une longue conférence dans le cadre du Center for Politics de l’université de Virginie, interviewé par Larry Sabato, un professeur de politique à UVA (University of Virginia).

Bill Nelson, est un démocrate, qui a défendu les programmes spatiaux tout au long de sa carrière au Congrès, d’abord en tant que représentant de la Chambre de Floride, puis en tant que sénateur. Il a voyagé lui-même dans l’espace à bord de la navette Columbia en 1986.

Toutefois, depuis la 53 ième minute, il part de go sur le sujet des UAP…

Traduction

Bill Nelson : Que penses-tu que l’on fait sur Mars ? Nous sommes en train de chercher de la vie. C’est le but de ce nouveau télescope, de chercher sur d’autres planètes s’il y a de la vie.

Je sais ce que tu penses…Qu’est-ce qu’on vu ces pilotes ce la NAVY ?!

Depuis 2004, il y a eu 300 signalements, et j’ai parlé à ces pilotes, je sais qu’ils ont vu quelque chose, ils ont eu des échos sur leurs RADARS.Ces objets étaient sur la surface de la mer, et tout à coup ils se trouvaient là-haut !

Ils ne savaient pas ce que c’était, et nous ne savons toujours pas ce que c’était.

Nous espérons juste qu’il ne s’agissait pas d’un pays ennemi qui aurait développé une technologie que nous ne possédons pas.

Et cela fait partie de ces missions que nous conservons en permanence, qui sont-ils, qui sommes-nous, comment sommes-nous devenus ce que nous sommes, comment avons-nous évolués, développées notre civilisation, y a-t-il d’autres places dans l’Univers qui ont offerts les mêmes conditions que les nôtres.

Il y a des milliards de soleils dans notre Univers, il y a des milliards d’autres galaxies, c’est si gigantesque que je n’arrive pas à le concevoir dans mon esprit.

Larry Sabato : Tu réponds déjà à des questions que je pensais te poser, qui intéresse de nombreuses personnes, qui m’ont suggéré de te la poser. Que penses tu que ces pilotes de la Marine ont vus ? Il y a eu cette émission sur 60 minutes, qui a été vu par de nombreux téléspectateurs. Était-ce Russe ou Chinois ? Ou peut-être des intelligences extra-terrestre ? Dans les scénarios que tu retiens, quel est la plus crédible ?

Bill Nelson : Larry je ne connais pas la réponse à cela. Toutefois mon opinion personnelle, est que l’Univers est si grand, qu’il y a sans doute d’autres planètes habitables, et que des théories parlent même de plusieurs Univers, donc si c’est le cas, qui suis-je pour dire que la planète Terre est le seul endroit où la vie intelligente s’est développée et organisée comme nous ?

Toutefois je ferai mieux de me concentrer sur le fait que nous sommes en train de détruire notre environnement, dans la manière d’où nous évoluons. Alors je connais ma mission, être un meilleur représentant de notre planète, être un meilleur citoyen de la planète Terre.

Y a-t-il d’autres planètes Terre ailleurs ? J’en suis convaincu. Car l’Univers est si grand…

Larry Sabato : Einstein pensait qu’il y avait des Univers parallèles, alors s’il le pensait, je veux bien le croire aussi, même si cela fait penser aux épisodes de Twilight Zone (Note : Ancienne série américaine de science-fiction à succès des années 60 ayant déjà exploré nombre de scénarios plus ou moins improbables. Ces épisodes en noirs et blancs connaissent toujours du succès grâce à leurs scénarios osés et novateurs).

C’est fou quand on y pense, si l’on interroge sur ce qui pourrait exister déjà dans l’Univers, et les Etats Unis doivent rester les meilleurs.

Evidemment, on veut que les USA soient toujours les pionniers en matière de recherche, et c’est exactement ce que tu fais. Tu nous inspires énormément, et ceux qui nous suivent pensent sans doute aussi cela. Moi-même je suis subjugué.

Il y a une question posée par Elizabeth, en seconde année, qui a une question très spéciale pour toi.

Elizabeth : Bonjour, je suis désolée de poser une question aussi politique qui divise autant, mais préférez-vous Star Wars ou Star Trek ?

(Note : Pour les fans, c’est clairement la guerre entre deux Univers qui sont très différents…Star Wars est basé essentiellement sur des conflits, alors que Star Trek est basé sur la recherche de la Connaissance, au travers de scénarios qui mettent en jeu un monde et des planètes unies dans leurs quêtes. Certains épisodes étaient totalement en avance sur leur temps comme on le verra plus loin…)

Bill Nelson : J’aime les deux ;>) – Je pense que ces films ont contribués à cette période où les gens ont commencés aussi à s’intéresser à l’espace, aux développements du programme Apollo, et c’était clairement la génération d’Apollo.

Votre génération est la génération d’Artémis, qui est d’ailleurs la sœur d’Apollo (Note : Soit Appolon en français…Elle est l’une des déesses associées à la Lune par opposition à son frère Apollon qui est associé au Soleil).

Et dans votre génération, nous allons faire atterrir une femme sur la Lune, ainsi qu’une personne de couleur, et ensuite nous partirons de la Lune pour aller encore plus loin.

Si nous revenons à la série originale de Star trek, vous verrez que c’était un équipage extrêmement diversifié dans sa composition.

Il y avait le lieutenant d’origine afro-américaine Nyota Uhura, jouée par l’actrice Nichelle Nichols, un américain d’origine asiatique, Hikaru Sulu, joué par l’acteur George Takei, et c’était une manière de créer dans l’imaginaire collectif des modèles dont les enfants pourraient s’inspirer.

(Note : En 1968, des millions de téléspectateurs assistent à un événement historique : une femme noire et un homme blanc s’embrassent dans une série, Star Trek. Aujourd’hui, les séries modernes basées sur l’œuvre de Gene Roddenberry mettent souvent en avant des personnages LGBT)

(A lire un très bon article ici : https://www.europe1.fr/culture/star-trek-le-premier-baiser-interracial-de-lhistoire-de-la-tele-3994059)

Maintenant, nous amenons tout cela dans la réalité avec la génération d’Artémis.

Larry Sabato : Cela conclu notre programme, et c’est la meilleure vidéo que nous n’ayons jamais faite. Bien que tu fasses partie de beaucoup d’organisation, nous sommes fiers de t’avoir parmi nous à l’Université, tu nous rends fier d’être à ton poste pour cet interview et tout ton investissement pour notre futur. Je te salue et te souhaite le meilleur, en souhaitant que le Président te donne tout le budget ton vous avez besoin, et je vais lui écrire à ce sujet.

Bill Nelson : Il faudra aussi convaincre le Congrès (rire)

(Suit des plaisanteries sur un plan mis en place par Biden appelé Build Back Better, dont le projet amuse aussi bien la droite que la gauche américaine…)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.